Dans les yeux

Publié le par Sophie

Dans les yeux

Philippe Jalbert

Gautier Languereau, 2017

 

À gauche, le regard du loup. À droite, celui du Petit Chaperon Rouge. C'est avec ces deux points de vue que Philippe Jalbert a choisi de reprendre le conte du Petit Chaperon Rouge. Et quelle réussite !

 

 

D'un côté, la faim, la ruse et la peur d'être démasqué trop tôt. De l'autre, la naïveté et la candeur de l'enfance. Tout cela déjà résumé sur la première de couverture ! Le texte court sous chaque image retranscrit tantôt les pensées du loup, haletant, tantôt les paroles de la jeune fille insouciante.

Ce double point du vue est intéressant car il montre le plus profond de chacun des personnages mais surtout du loup dont on lit les pensées et les actes conduits par la faim. Le point du vue du Petit Chaperon Rouge est finalement souvent mis en avant dans le conte. Mais celui du loup montre ici le prédateur dans toute sa force. J'ai trouvé aussi que proposer ce genre de cadrage permettait une remise en question. On se met à la place des deux personnages, on a donc une nouvelle réflexion sur leur personnalité, plus complexe que le bien et la mal qui ressort du conte.

Les illustrations très cadrées de chaque côté de la page sont réalisées au crayonné noir. Seul le rouge du chaperon colore certaines pages comme une proie dont le sang doit couler. La dernière double page laisse d'ailleurs place à l'interprétation qui pourra suivre de le gueule grande ouverte du loup.

 

Une revisite originale, pertinente et intense de ce conte, avec un texte et des images puissantes qui font oublier toutes les adaptations gentillettes.

 

Retrouvez les avis de Alice et Pépita.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article