Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 05:00

Il n'y a pas longtemps, j'ai fait une émission sur Radio laser autour des livres de Benjamin Lacombe, artiste dont j'admire le travail. Vous pouvez la retrouver ici en complément des quelques livres dont je vous parle aujourd'hui !

 

Rossignol

Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

Seuil jeunesse, 2011

 

 

Dans une colonie des années 1950, un groupe d'enfants et leur moniteur se retrouvent à recevoir mystérieusement des lettres écrites sur des morceaux de tapisseries. À chaque fois un poème sur l'un d'entre eux, signé d'un simple R.

Dans cet album aux couleurs ternies par le temps mais si belles en même temps, on plonge au cœur d'une étrange énigme. Les illustrations au style si particulier de Benjamin Lacombe accentues la sensation de mystère quand le texte nous plonge dans une émouvante poésie.

Les rabats sur certaines pages nous en disent plus qu'aux personnages pour placer le lecteur dans la confidence de l'auteur des lettres.

Tout est là pour en faire une belle histoire...

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Madame Butterfly

Benjamin Lacombe

Albin Michel jeunesse, 2013

 

 

Dans ce magnifique album en accordéon, Benjamin Lacombe revisite l'opéra italien Madame Butterfly.

On plonge dans le Japon du début du XXe siècle avec le jeune officier Pinkerton. Il y épouse une jeune geisha plus par amusement exotique que par amour. Cela ne l'empêchera pas de se sentir coupable quand il comprendra à quel point compte ce mariage pour cette jeune Madame Butterfly.

Les grandes peintures à l'huile en alternance avec les trois actes de l'opéra subliment ce personnage entouré de papillons. Les tons et le style de Benjamin Lacombe sont parfaits pour représenter l'esthétique si fin et pur du Japon.

Pour le plaisir de faire de cet album un objet aussi décoratif, on peut déplier les pages pour former une frise de 10 m de long dont le verso a un style différent mais tout aussi beau.

 

Ondine

Benjamin Lacombe

Albin Michel jeunesse, 2012

 

 

Ondine est un esprit de l'eau adopté par un couple pauvre et isolé. Un jour qu'un chevalier est recueilli au sein de leur foyer, Ondine tombe bien vite amoureuse et c'est réciproque. Une fois le mariage célébré, les deux jeunes gens partent en direction du royaume pour commencer une nouvelle vie. Mais là-bas les esprits de l'eau continuent de veiller sur leur Ondine et l'ombre de la princesse Ursule sur le couple pourrait bien entraîner leur perte...

Ondine est un conte inspiré de la créature mythique du même nom. Avec de belles illustrations en grand format et parfois avec des pages transparentes, Benjamin Lacombe sublime cette divinité marine et cette histoire d'amour. Les éléments liés à l'eau sont représentés avec beaucoup de justesse tout comme les personnages.

Encore une belle histoire magnifiée par le style de Benjamin Lacombe.

Partager cet article

15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 06:00

L'herbier des fées

Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

Albin Michel jeunesse, 2011

 

Cet herbier est annoncé comme celui d'un certain Aleksandr Bogdanovich, scientifique russe travaillant pour Raspoutine à la confection d'un élixir d'immortalité. Si ce personnage est bien réel, mes rapides recherches ne m'ont pas confirmé son passage dans la forêt de Brocéliande en Bretagne. Il semblerait que la magie commence donc en 1914 quand il part y faire des recherches...

 

 

Herbier, c'est bien le mot qui a été choisi pour le titre mais le contenu se dirige rapidement vers quelque chose qui ressemble plus à un micro bestiaire féérique. En effet, sous forme de journal, Aleksandr nous fait partager ses découvertes dans la forêt de Brocéliande et les plantes qui pourraient l'aider dans la réalisation de son élixir. Mais rapidement, les plantes vont se révéler être le refuge de minuscules créatures qui ressemblent à des insectes humanoïdes. Nous suivrons donc les découvertes du botaniste de plus en plus possédé par ses rencontres surprenantes.

 

Benjamin Lacombe et Sébastien Perez savent travailler ensemble pour nous plonger dans un univers merveilleux (dans tous les sens du termes). Ici, la mise en page entre journal, carnet de croquis et correspondance nous montre aussi un graphisme beau, captivant et si réel qu'on s'y croirait ! Quelques pages en découpe au laser ajoutent encore un peu de mystère et de volume aux illustrations. Benjamin Lacombe met une telle force et un tel réalisme dans ses tableaux (car ses illustrations c'est quand même un peu ça) qu'on est comme aspiré dans ce livre du début à la fin.

 

 

Ce bel album au papier vieilli et au grand format est une plongée dans un univers féérique digne des légendes de Brocéliande. Tous les curieux se plairont dans ce monde le temps d'un surprenant moment de lecture.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 06:00

Frida

Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

Albin Michel jeunesse, 2016

 

J'aime Frida Kahlo depuis que je l'ai découverte au lycée sous les traits de Salma Hayek dans un film racontant la vie de cette artiste mexicaine. J'aime ces toiles dévoilant les douleurs de sa vie et de son corps blessé. J'aime son style sombre et torturé mais aussi ce qu'elle représente pour le féminisme du début du XXe siècle.

Quel meilleur artiste contemporain pouvait mieux mettre en lumière Frida Kahlo que Benjamin Lacombe et ses illustrations elles aussi sombres, pleine de force et d'intensité ! Moi en tout cas, il fallait que je découvre cet album, mélange de deux univers que j'admire.

 

 

Le plaisir commence dès la couverture, avant même d'ouvrir le livre. Recouverte d'un tissu imprimé révélant le visage de Frida Kahlo et déjà quelques symboles de sa souffrance comme cette colonne vertébrale qui sera à la fois sa force et sa faiblesse durant toute sa vie. Ou encore ces fleurs, signe d'une beauté bien particulière et des couleurs qui vivront malgré tout dans ces peintures. Et sur sa tête, un papillon que l'on retrouve souvent dans les illustrations de Benjamin Lacombe.

 

 

Dans cet album, le duo talentueux et quasi inséparable que forment Benjamin Lacombe et Sébastien Perez nous offre neuf thématiques. Neuf sujets qui feront de Frida Kahlo l'artiste qu'elle fût tant dans ses œuvres que dans sa vie. C'est ainsi qu'avec des textes assez courts fait de citations et de beaucoup de poésie, on découvre l'accident qui a fait naître l'artiste, la médecine qui a fait sa vie d'une façon bien différente que ce qu'elle avait imaginé, l'amour qu'elle a vécu principalement lors de son histoire tumultueuse avec Diego Riveira, la maternité qui l'a longtemps hantée... Seul regret, pas ou peu de politique et pourtant qu'est-ce qu'elle s'est investie dans des luttes révolutionnaires et dans le communisme !

 

 

Pour tous ces sujets, Benjamin Lacombe a mélangé son style à celui de Frida Kahlo. Reprenant une partie de ses tableaux en les réinterprétant, il a su conservé l'essence même de l'artiste et nous plonger dans son univers à elle, avec son regard à lui. En jouant sur les pages découpées, il a donné une dimension profonde à ses illustrations riches de symboles et d'émotions.

 

 

Comme l'explique Benjamin Lacombe dans les quelques pages clôturant le livre qui expliquent son travail, Frida Kahlo est une artiste dont on ne peut pas entièrement comprendre le travail si on ne connait pas le contexte de sa vie. On peut même passé totalement à côté de la richesse de ce personnage qui n'a cessé de ce mettre en scène pour évacuer et vivre avec ses souffrances.

 

Cet album est une approche magnifique qui pourra aider à mieux comprendre cette artiste ou à l'apprécier encore un peu plus.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 05:00

Les super-héros détestent les artichauts

Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

Albin Michel jeunesse, 2014

 

Vous voulez tout savoir sur les superhéros ? De la découverte des pouvoirs jusqu'aux combats pour le bien, en passant par toutes leurs caractéristiques, l'école de super-hérologie et j'en passe. Ne bougez plus, ce livre est fait pour vous !

 

 

Ce documentaire sur les super-héros est croisé avec le journal de l'un d'entre eux à l'époque où il a découvert ses super-pouvoirs. Il a donc compilé de nombreuses informations pour aider les futurs personnes dans son cas. On y découvre la charte du super-héros, des super-héros connus, les différents super-pouvoirs, des conseils pour débuter sereinement, tout ce qu'il faut savoir sur le costume (qui n'est pas qu'un accessoire) et bien sûr les super-vilains, grands ennemis des super-héros.

 

Dans une ambiance proche des comics, ce livre nous plonge totalement dans l'univers des super-héros à travers de nombreux articles, des biographies de super-héros, des tests et même quelques pages en 3D pour tester la super-vision. C'est vraiment très bien fait, rythmé et coloré.

Et pour l'histoire des artichauts, je vous laisse la découvrir par vous-même !

 

Retrouvez les avis de Hérisson et Liyah.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 05:00

Voilà un moment que je n'avais pas parlé de mon admiration pour Benjamin Lacombe donc allons-y... Dans ce grand et bel album publié chez Milan jeunesse, il reprend le conte traditionnel des frères Grimm.

 

 

Le texte adapté par Suzanne Kabok reste très classique ce qui nous plonge parfaitement dans l'univers du conte. J'ai aimé relire cette histoire et redécouvrir les détails que j'avais oubliés.

Mais mon plus grand plaisir était d'admirer les magnifiques illustrations, le plus souvent en pleine page, de Benjamin Lacombe. Ses peintures sont éblouissantes de finesse, d'émotions et de plein de choses qui font plaisir à regarder. Certaines illustrations sont réalisées uniquement au crayon, en noir et blanc donc, ce qui montre une autre facette de ses talents d'artiste.

Pour ne rien gâcher, le livre est imprimé sur un beau papier granuleux et les pages de gardes sont illustrées par une belle tapisserie qui prédit la noirceur de l'histoire.

 

Bref, un livre à lire par les petits comme par les grands, ce serait dommage de se priver !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 05:00

J'aurais pu vous parler de ce livre à Noël, j'ai choisi de vous en parler aujourd'hui, pour la fête de la musique. Pourquoi ? Parce que c'est un livre qui montre à la fois la force de la musique mais aussi celle de la lecture.

 

Quand la maman de Robin lui demande de porter des provisions au vieil ermite du village, il ne s'attend pas à la rencontre qu'il va faire. Effrayé par le vieil homme, c'est avec prudence qu'il se rapproche de son manoir. Là-bas, il découvre un homme solitaire passionné de jazz et de lecture....

 

swinging-christmas.gif

 

Avant toute chose, il faut dire que ce livre, au grand format carré d'une trentaine de centimètres, est un magnifique objet. Mais si je l'ai ouvert c'est aussi parce que j'étais sûre d'y trouver de belles illustrations. Benjamin Lacombe est celui qui met en images cette belle histoire. Ces grandes peintures en pleine page nous plongent dans cet univers, mélange de musique et de livre. Les couleurs sont superbes, les formes sont douces et fines, c'est du Benjamin Lacombe comme je l'aime !

 

Le texte est adapté par Benjamin Lacombe, là encore, d'après une nouvelle de la chanteuse Olivia Ruiz. On est dans une ambiance de conte avec un début qui n'est pas sans rappeler l'un des plus connu. Même si l'histoire se passe aux alentours de Noël, c'est un élément qui n'est pas si important puisque rapidement on plonge dans l'univers du vieil homme. Le texte est très beau et en même temps abordable pour les plus jeunes.

Quelques passages ont particulièrement retenu mon attention, je vous les fais donc partager...

 

Pour lire, mon grand, il faut être détendu. Laisse les mots venir à toi sans les juger ; laisse-toi envahir sans crainte, comme tu as l'air de le faire si bien avec la musique. Écoute, là, la trompette aussi nous raconte une histoire.

Tu ne connais rien de cette musique, mais tu la reçois, avec émotion. C'est l'essentiel.

Ces lettres, ces mots sont aussi une musique. Si tu les lis lentement, et que tu trouves le bon tempo, c'est gagné. C'est elle qui m'a appris ça, ajouta-t-il en pointant du doigt une des photos au mur

 

La lecture doit rester un plaisir, ta récréation, ton secret.

 

Pour accompagner ce livre, il fallait forcément un peu de musique. Olivia Ruiz & The Red Star Orchestra ont prêté leur voix et leurs instruments pour un CD de cinq belles chansons à écouter en lisant.

 

Encore une fois, et en total manque d'objectivité, je suis éblouie par le travail de Benjamin Lacombe et je ne peux que vous conseiller cet album publié chez Albin Michel jeunesse.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

il était une foisles amants papillonsla mélodie des tuyaux

Partager cet article

14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 09:00

Je poursuis ma découverte des albums de Benjamin Lacombe. Cette fois, il s'agit d'un livre-cd publié au Seuil jeunesse qui met en scène un magnifique conte musical.

 

Alexandre, 13 ans, vit avec ses parents dans une ville industrielle où tous les gens travaillent dans la même usine. Quand il aura terminé l'école à la fin de l'année, lui aussi y partira. C'est sans compter sur cette étrange rencontre qu'il fait avec des forains de passage en ville. Tous plus atypiques les uns que les autres (homme à trois têtes, enfant tronc, homme chien...), c'est avec une jeune gitane qu'il découvre cet environnement et surtout son don pour la musique !

 

la-melodie-des-tuyaux.gif

 

Ce livre est véritablement grandiose avec ses presque 40 cm de hauteur. Cela donne une force immense aux illustrations de Benjamin Lacombe, en particulier quand elles sont sur une double page. Comme à son habitude, il dessine dans un style précis et détaillé. Les visages expriment beaucoup d'émotions. Les couleurs sont très travaillées. De petites illustrations dorées viennent mettre en valeur les pages de textes. L'ensemble est superbe.

 

La musique est très présente dans ce livre d'où l'intérêt du support audio. L'histoire est écrite par Benjamin Lacombe et lue par Olivia Ruiz. Trois chansons en espagnol viennent ravir nos oreilles, d'ailleurs je ne me lasse pas de les écouter.

 

Encore une fois, Benjamin Lacombe nous offre une petite œuvre d'art avec ce livre et ce CD. Je vous invite à le découvrir ou redécouvrir, on y prend toujours autant de plaisir.

 

Et pour le plaisir des yeux et des oreilles...

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

cerise griotteil était une foisles amants papillons

Partager cet article

3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 13:00

Benjamin Lacombe et Sébastien Perez ont réalisé un coffret de deux albums aux édtions du Seuil jeunesse.

genealogie d'une sorcière

Le premier La petite sorcière raconte l'histoire de Lisbeth, une fillette de 10 ans qui découvre un grimoire de sorcières chez sa grand-mère. Celle-ci lui explique alors ses origines de sorcière. Voilà d'où provient le don de visionnaire de Lisbeth ! Grâce à lui, elle va peut-être pouvoir retrouver son ami, Edward, qui a disparu...

   

Le second album n'est autre que le grimoire de l'histoire précédente. Mais attention, l'ouvrir n'est pas s'en danger comme nous en avertit le message en quatrième de couverture ! Si vous prenez le risque, vous y découvrirez la vie de plusieurs sorcières. Chacune d'elle n'est pas sans rappeler un personnage réel ou fictif ou bien un évènement connu. C'est ainsi qu'on apprend les véritables origines du tableau de la Joconde ou les causes du naufrage du Titanic...

   

Je ne connaissais pas encore le duo de ces deux auteurs pour l'écritre de texte mais je l'ai beaucoup apprécié. Ce mélange de fiction et d'histoire est parfaitement réussi. Toutes les illustrations sont de Benjamin Lacombe et toujours aussi magnifiques. Son style fin aux ambiances sombres convient parfaitement au sujet des sorcières. Dans le grimoire, il y a aussi quelques photos pour mettre en avant la touche documentaire du livre.

 

Ces deux beaux-livres existent donc en coffret ou individuellement. Ils feront un très joli cadeau pour tous les lecteurs et lectrices qui souhaitent se lancer dans une carrière de sorcier.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

les amants papillonscerise griotteil était une fois

Partager cet article

6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 13:00

Les-mercredis-de-l-album.jpg

 

Pour ce mercredi de l'album, Ilya Green et Benjamin Lacombe sont à l'honneur. Étant donné mon intérêt pour le travail de ce dernier, c'est son album Les amants papillons, publié au Seuil jeunesse, que j'ai choisi de vous présenter.

Vous pouvez aussi retrouver mon avis sur un album d'Ilya Green : Strongbloy.

 

Naoko doit partir à Kyoto pour apprendre à devenir une jeune japonaise respectable. Mais les bonnes manières ne l'intéressent pas, ce qu'elle veut c'est s'instruire en allant à l'école. C'est décidé, à Kyoto, elle se déguisera en homme pour faire des études. Tout se passe comme prévu mais Naoko n'avait pas pensé tomber amoureuse d'un jeune étudiant...

 

les-amants-papillons.gif

 

Cet album, inspiré d'une légende populaire, est encore une fois une pure merveille signée Benjamin Lacombe. Que dire sur les magnifiques illustrations aux formes délicates et aux couleurs intenses ? ! La grande taille du livre (40*25 cm environ) sublime encore ces images.

 

L'histoire est tragique mais l'amour finit par triompher. La tristesse est présente mais elle ne fait que mieux ressortir la beauté de cette histoire.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

cerise griotteil était une foisl'amoureux

Partager cet article

10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 17:49

Benjamin Lacombe a sorti dernièrement un magnifique pop-up qui met en scène plusieurs contes classiques. Ma sœur avait eu l'excellente idée de me l'offrir pour Noël et je confirme c'est une merveille !

 

il-etait-une-fois.gif

 

Les illustrations de Benjamin Lacombe sont à la fois mystérieuses, un peu effrayantes et colorées sublimement. Cette album n'échappe pas à la règle, on plonge (presque littéralement avec les tableaux en relief) dans un univers onirique et surprenant. Allez, suivez-moi je vous emmène faire un petit tour de quelques pages...

 

Le livre s'ouvre sur la petite Poucette cachée au fond d'une belle fleur rouge dont on pourrait imaginer la délicieuse odeur. Plus loin, c'est bien Madame Butterfly, avec ses grandes ailes bleues nuit, qui vous regarde froidement en tenant un portrait (qui à tout l'air de représenter l'auteur lui-même) ! Attention, par ici c'est l'immense gueule du loup qui semble avoir dévoré le petit chaperon rouge puis Alice embarrassée au milieu de toutes ces cartes à jouer. Pour finir, Peter Pan et ses amis volent sous une magnifique pleine lune bleutée...

 

 

Cet album, publié au Seuil jeunesse, est définitivement grandiose et ravira petits et grands...

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

cerise griottele gentil facteurle-petit-prince-copie-1.gif

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -