Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants

Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 06:00

Je lis beaucoup de bandes-dessinées principalement en adulte et des one-shots. J'essaye aussi d'en trouver dans les publications pour enfants et adolescents qui sortent un peu de l'ordinaire.

Pour ce week-end, je vous propose donc une chronique spéciale BD dans des univers plutôt du genre de la fantasy et du fantastique et avec ce qu'il faut d'humour pour certaines...

 

 

Nimona

Noëlle Stevenson

Dargaud, 2015

 

Dans un univers proche d'un Moyen-Âge parfois contemporain, on découvre le personnage de Nimona qui souhaite devenir l'assistante de Lord Ballister Blackheart, méchant aux tendances pacifistes. Nimona, c'est une jeune fille un peu rock-and-roll en apparence mais surtout douée pour semer le chaos partout où elle passe. Avec son super pouvoir de métamorphe, elle va en faire voir de toutes les couleur à l'institut (soi-disant "gentil" de l'histoire et ennemi de Blackheart). Bon gré, mal gré, ils vont déclencher une guerre bien difficile à maîtriser.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette histoire mais une fois que j'y étais, j'ai surtout eu du mal à en sortir. Dès que les éléments sont mis en place, on se laisse emporter, ne sachant pas toujours qui sont les gentils et les méchants et c'est ce qui est intéressant.

Finalement, c'est une bande-dessinée assez longue mais elle se lit bien.

 

 

Le facteur de l'espace

Guillaume Perreault

La pastèque, 2016

 

Le facteur de cette histoire est un facteur de l'espace. Plutôt que de faire du porte-à-porte, il fait du planète-à-planète et sa petite routine lui convient parfaitement. Mais voilà qu'un matin, son patron lui annonce qu'il lui a changé sa tournée. Et cette fois, on est loin de la tournée tranquille : planète de géant où il pleut sans cesse, celle d'une mamie qui ne range rien (et où tout tourne en apesanteur), planète exclusivement canine...

J'ai beaucoup aimé cette BD qui se lit très bien et qui a un graphisme très joli. L'histoire est simple, on passe de planète en planète avec à chaque fois son lot d'aventures mais notre facteur en retiendra quelque chose au final. Dommage que ce final soit justement trop rapide, on n'a pas le temps de s'approprier le message qui va avec !

Cette BD a reçu une Pépite au salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil cette semaine.

 

Neska du clan du lierre 1 : le marché des coccinelles

Louise Joor

Delcourt, 2016

 

Dans un peuple d'hommes miniatures, Neska est en plein apprentissage pour ses futures fonctions d'appeleuse. Mais voilà que sa mère qui la formait disparait et personne n'accepte de prendre le risque de partir à sa recherche, se persuadant de sa mort. Neska ne voulant pas abandonner sa mère va tout faire pour trouver une solution pour la sauver elle et son peuple qui ne peut survivre sans appeleuse...

Un univers intéressant avec un peuple qui vit au côté d'animaux comme les escargots et les insectes. On s'attend à pas mal d'aventures pour Neska qui va devoir faire ses preuves par elle-même dans les prochains tomes...

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Le chasseur de rêves 1 : gare au Bétopotame !

Martin Desbat

Sarbacane, 2016

 

Ce qui m'a donné envie de lire cette BD, c'est le graphisme de la couverture qui m'a bien plu et surtout les couleurs que je trouvais très belles. Quand on commence ce livre, on comprend très vite qu'on est dans de l'humour. Le personnage principal est un chasseur qui expose fièrement la tête de ses victimes sur un mur. Son assistant que l'on pense un peu secondaire et désuet a en fait un petit secret qui permet de combler à merveille la fierté du chasseur.

C'est amusant mais une fois qu'on a compris le truc, ça perd un peu de son pétillant. Le chasseur va vouloir aller de plus en plus loin donnant lieu à une succession de gags et de situations étonnantes.

Je me serais bien contentée d'un one-shot, mais il semble qu'il y aura des suites. À voir si ça apportera vraiment quelque chose...

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 06:00

Hugo de la nuit

Bertrand Santini

Grasset jeunesse, 2016

 

La maison où Hugo vit avec ses parents est située sur un terrain très convoité puisque du pétrole semble sortir de la terre ! Mais il y a aussi un cimetière sur ce terrain et des âmes bien décidées à ne pas se laisser déloger de la sorte. Alors que Hugo se lance sur la trace d'un des malfaiteur qui s'aventure chez lui, un accident va bouleverser sa vie... et sa mort !

 

 

J'aime beaucoup la couverture de ce roman avec les dorures et le contraste entre un homme portant une tenue d'un autre siècle et un jeune garçon, portable à la poche. Une foule de petits détails se montre sur cette image mais ne trouveront sens qu'à la lecture de l'histoire.

J'en attendais beaucoup de cette lecture. Déjà l'auteur, Bertrand Santini, a plutôt bonne réputation et puis le côté mystérieux et nocturne me plaisait bien. En commençant le livre, je me suis laissé embarquer dans cette histoire à l'intrigue policière qui a bien vite déviée vers un univers plus fantastique. Et en fait, c'est là que j'ai un peu décroché. Est-ce que le changement est trop radical ou pas assez ? Difficile à dire, mais il m'a manqué un petit quelque chose pour me laisser emporter dans l'histoire totalement. On passe des vivants aux morts et des morts aux vivants sans lien assez fort pour qu'on sache de quel côté se placer. Et puis étonnement, les morts sont très bavards ici, et ça traîne parfois un peu en longueur pour aller trop vite après.

 

Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé cette histoire. Elle est originale et remplit la mission de nous donner quelques frissons. Le côté conte initiatique et mystérieux est intéressant mais l'intrigue aurait mérité une mise en avant plus importante. En fait, tout se passe dans un délai assez court de quelques heures, et c'est peut-être ce qui est gênant car on aimerait exploiter autrement certaines choses. C'est une lecture plaisante mais il m'a donc manqué un petit quelque chose pour être entièrement convaincue.

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

 

 

L'enfant des livres

 

 

Oliver Jeffers
et Sam Winston

 

 

 

 

 

 

 

D'autres bons souvenirs

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 06:00

Trop grande, trop petite

Pog et Mélanie Fuentes

Les minots, 2016

 

Je suis trop grande pour garder ma tétine, porter une couche ou faire pipi au lit.

Mais je suis trop petite pour traverser la route et aller toute seule à la boulangerie.

 

 

Voilà un album au texte simple mais dans lequel les enfants se reconnaîtront très certainement. Cet âge où l'on est trop petit pour certaines choses et trop grand pour d'autres n'est pas des plus simples pour les enfants qui ne savent plus toujours où se situer. Cet album ne fait pas de grandes phrases, juste de petites mises en situation, repérables facilement pour les enfants.

On est en plein dedans avec Morgan, 4 ans, et je me retiens parfois de lui faire ce genre de commentaires qui peut être agaçant, je le comprends. Il n'a pas beaucoup parlé de cette lecture mais j'ai vu à ses regards souriants à chaque page qu'il comprenait de quoi il s'agissait. L'exemple cité ci-dessus est d'ailleurs assez représentatif, lui qui réclame de la liberté sur le trajet de l'école.

Les illustrations, en plus d'être jolies, montrent bien ce décalage grand/petit. Avec des vues plongeantes ou en contre-plongée, on met cet aspect en évidence. On voit aussi le désarroi de la petite fille face à ces explications pas toujours évidentes pour elle.

 

Tout en simplicité, on aborde ici une notion complexe pour les enfants avec des situations qui leur parleront tout de suite.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 06:00

Il y a un tigre dans le jardin

Lizzy Stewart

Gautier Languereau, 2016

 

Nora s'ennuie chez sa grand-mère. Celle-ci lui propose d'aller jouer dans le jardin et d'y chercher le tigre. Mais Nora n'est plus une petite fille et elle ne croit pas à toutes ses histoires... Du moins, c'est ce qu'elle pense !

 

 

Il suffit parfois de pas grand chose aux enfants pour s'amuser, un brin d'imagination et les voilà occuper pour la journée ! C'est ce qui se passe pour Nora qui se croyait bien loin de tout ça mais qui va se laisser prendre au jeu au fur et à mesure qu'elle découvre les créatures étranges dont lui a parlé sa grand-mère. C'est une histoire tout en tendresse qui fait la part belle à l'imagination. Les jardins sont des lieux de découvertes infinis et Nora va en faire l'expérience malgré ses réticences.

Les illustrations rendent bien ce jardin qui prend vie petit à petit tout en restant simple en apparence. Le rythme transparait avec cette alternance entre de petites images dynamiques et de belles double pages de paysages. J'ai aimé toutes ses nuances de verts et Morgan, 4 ans, a été emporté par tous les détails que l'on peut observer.

Et puis, j'ai aimé la contradiction de cette petite fille qui ne veut pas croire au tigre dans le jardin mais qui parle à la petite girafe qui l’accompagne partout. Typiquement une enfant qui veut se faire plus grande qu'elle n'est...

 

Un album foisonnant sur l'imaginaire auquel il suffit de croire pour le faire vivre !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 06:00

Régulièrement, j'utilise les tapis de lecture de l'association Nourse pour mes animations petite enfance à la médiathèque. Celui de ce mois-ci est un tapis en spirale dont les différentes cases représentes plusieurs moments de la journée avec principalement des animaux de la ferme.

Voilà les quelques livres que j'ai utilisé avec ce tapis en novembre.

 

 

 

 

Toi

Martine Bourre

MeMo, 2008

 

Déjà chroniqué ici.

 

J'y vais

Matthieu Maudet

L'école des loisirs, 2015

 

Déjà chroniqué ici.

 

Bloub bloub bloub

Yuichi Kasano

L'école des loisirs, 2014

 

Un petit garçon flotte tranquillement sur sa bouée au milieu de l'eau quand son père arrive et le soulève... Quand une tortue arrive et les soulèvent...

Cette petite histoire en répétition est très amusante. Les animaux se succèdent pour soulever ceux qui les précèdent jusqu'à ce que la pyramide soit trop haute. En plus, le format du livre qui s'ouvre vers le haut s'adapte parfaitement à cette histoire illustrée avec humour et ensoleillement.

 

Retrouvez les avis de Chlop et Céline.

 

Qui sont-ils ?

Tana Hoban

Kaléidoscope, 1996

 

Voilà un basique pour les tout-petits : pas de texte, des contrastes (images en noir sur fond blanc) et des animaux de la ferme.

Avant 4-5 mois, les bébés ne voient que les contrastes donc un livre en noir et blanc est très perceptible pour eux. Ici, Tana Hoban montre une succession d'animaux : moutons, cochons, chiens, chats, canards avec à chaque fois un adulte et de un à cinq petits. C'est un livre parfait pour tous les âges : les petits verront les contrastes, les plus grands nommeront les animaux et encore après ils les compteront. Simple et efficace !

 

Charlie poussin

Nick Denchfield et Ant Parker

Albin Michel jeunesse, 1999

 

Ce petit pop-up très simple est rigolo à souhait. On nous présente Charlie poussin comme un gros mangeur ce qui explique son gros ventre, son grand bec et ses grandes pattes. À chaque fois, on nous montre cela avec un pop-up bien parlant. Mais ce n'est rien à côté de sa maman...

Les illustrations sont également assez minimalistes. Une page sur deux est sur fond blanc avec le petit poussin jaune qui picore quelques graines, l'autre c'est le pop-up qui zoome sur les parties intéressantes du poussin.

Une petite histoire courte et animée qui captivera les enfants facilement.

 

Un petit bois mystérieux

Susumu Shingu

Gallimard jeunesse, 2015

 

Ce pop-up tout en verdure nous plonge au cœur d'un bois peuplé d'oiseaux et de petits animaux. Présenté par une courte phrase, chaque page met en scène un aspect de ce bois tantôt en plein jour puis dans la nuit. C'est un beau travail graphique qui a été réalisé avec succès. Succès garanti avec cet album en relief !

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 06:00

Sortilèges

Emily Gravett

Kaléidoscope, 2008

 

 

J'aime beaucoup les livres de Emily Gravett, vous le savez peut-être déjà, c'est pourquoi j'ai eu envie de revenir sur cet album qui date un peu mais qui est toujours aussi amusant !

 

 

Tout commence dès la page de garde où l'on voit un crapaud sortir d'un bocal, appartenant probablement à une sorcière. Sur la page de titre, on le voit alors s'emparer d'un livre qui ressemble trait pour trait à celui qu'on a entre les mains ! Alors qu'il navigue sur le livre, tel un bateau au milieu de pages déchirées, telles une mer tranquille, on nous raconte alors le point de départ d'un sérieux bazar : le livre est un livre de sortilèges que le crapaud va remanier à sa sauce pour devenir un prince charmant...

 

 

On enchaîne alors les formules magiques sur la page de gauche et les métamorphoses étonnantes sur la page de droite divisée en deux... Je vous laisse libre de découvrir si le crapaud est parvenu ou non à devenir prince charmant et à le rester...

 

L'humour et l'originalité des livres de Emily Gravett m'ont toujours séduite et encore plus dans ces premiers albums comme celui-ci. Elle va plus loin qu'une simple histoire puisque tout le livre fait partie intégrante du récit à l'aide notamment de mise en abime et de petits détails de-ci de-là. Graphiquement, cet album est très intéressant, on navigue entre les illustrations dessinées et peintes et les morceaux de papier éparpillés et recollés.

 

Avec ce livre, vous êtes assurez de plonger dans un imaginaire drôle et original que les enfants vont adorer !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 06:00

Mais quelle mouche l'a piqué ?

Coralie Saudo et Mélanie Grandgirard

Frimousse, 2015

 

En pleine nuit, un gorille surexcité traverse la savane, réveillant tous les animaux sur son passage. Au petit matin, ces derniers sont bien décidés à aller parler à l'animal qui semblait fou quelques heures plus tôt !

 

 

Voilà un album en grand format, amusant et très agréable à lire à voix haute. On prend plaisir à rendre cette lecture dynamique à l'aide du gorille qui saute partout avec énergie. Bien sûr, la bonne humeur du gorille s'explique à la dernière page de l'album mais ça je vous laisse le découvrir.

J'ai beaucoup aimé les illustrations. L'histoire se passe en partie la nuit mais il y a tout de même une belle variété de couleurs et certains animaux comme la girafe et le léopard sont particulièrement lumineux. Et puis, ce gorille avec la banane jusqu'aux oreilles est adorable !

 

Un chouette album plein de bonne humeur !

 

Retrouvez l'avis de Chlop.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 06:00

À quoi on joue ?

Muriel Zürcher et Stéphane Nicolet

Gautier Languereau, 2016

 

Dans la forêt, les animaux jouent à cache-cache. Cela aurait été très amusant si un loup ne s'était pas invité pour faire disparaître les participants... Attention, les apparences sont parfois trompeuses !

 

 

Peu de texte dans cet album qui rappellera aux enfants les longues heures à jouer à cache-cache. Bon, ici, un intrus s'incruste et il va bien vite faire dévier le jeu vers un autre.

En plus du sujet enfantin, j'ai particulièrement apprécié les illustrations. Dans cette forêt aux couleurs du soleil couchant, on joue avec les formes et les ombres. Il semble que les images soient réalisées avec un mélange de peinture et de papier ou carton collé qui donne une texture et de la dimension au décor et aux personnages.

 

Un bel album, simple et amusant où les yeux seront encore plus important que les oreilles !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 06:00

Depuis la rentrée, Pomme d'Api a changé de formule. Je ne peux pas dire que je connaissais spécialement l'ancienne mais j'ai eu envie de voir ce que proposait Bayard dans la nouvelle.

 

Avec Morgan, on a testé et on a apprécié. Retour en images !

 

 

Pomme d'Api, c'est bien sûr des histoires. Même si je ne suis pas fan de Petit Ours Brun qui a un peu vieilli graphiquement, j'ai apprécié de trouvé une variété tant pour la forme que pour les illustrations et les histoires.

 

 

Les enfants pourront jouer du crayon en exerçant leur dextérité. L'observation a aussi toute sa place avec une double page de cherche et trouve.

 

 

 

Dans ce numéro spécial rentrée, on pouvait construire une école. Drôlement chouette pour parler de l'école et on peut supposer que les numéros suivant auront aussi une petite partie de travaux manuels !

 

 

J'aime beaucoup cette série Les p'tits philos qu'on retrouve aussi en livres. C'est très bien fait pour aborder certains thèmes un peu complexes pour les enfants tel que celui-ci !

 

 

Et enfin, au milieu de la revue, il y a un livret rien que pour les parents. Ici, on y évoque les mots nouveaux qu'il fallait expliquer aux enfants à la rentrée. Mais surtout, il y a une double page de chroniques de livres pour la jeunesse et ça c'est très bien !

 

Je sais qu'il est un peu tard pour parler de ce numéro spécial sur la rentrée qui est déjà bien loin mais je me suis dis qu'il pouvait encore faire office de présentation pour la nouvelle formule de Pomme d'Api... Parce que je crois que bientôt vous allez devoir envoyer une liste à un monsieur barbu et ça pourrait vous servir à la compléter...

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -