Actualités

CONCOURS
10 exemplaires de la revue Olalar à gagner jusqu'au 30 septembre

couv n°1 V2-page-001

 

À partir du 5 septembre, le blog reprend du service.


Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 05:00

Cette année encore, je participe au Prix ados d'Ille et Vilaine. Enfin, pas officiellement car je n'ai plus entre 13 et 15 ans mais en tant que prescriptrice, c'est mieux d'en avoir lu au moins une partie.

Le principe du prix est simple, lire au moins un des 10 romans (et un maximum dans l'idéal) pour pouvoir voter pour son préféré avant la fin du mois d'avril.

 

Si vous aussi, vous voulez vous laisser tenter, voilà la sélection et mes chroniques déjà parues.

 

 

Ma mère, le crabe et moi, Anne Percin, Rouergue

Sauveur & fils, Marie-Aude Murail, L'école des loisirs

Bluebird, Tristan Koëgel, Didier jeunesse

Robin des graffs, Muriel Zürcher, Thierry Magnier

Le dernier songe de Lord Scriven, Éric Senabre, Didier jeunesse

Les petites reines, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Les pierres de fumée, Éric Boisset, Magnard

Dans les branches, Emmanuelle Maisonneuve, Graine 2

L’anneau de Claddagh, Béatrice Nicodème, Gulf Stream

Aussi loin que possible, Éric Pessan, L'école des loisirs

Partager cet article

24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 05:00

Cette année, j'ai bien envie de partager avec vous les séances de bébés lecteurs que je propose chaque mois en tant que bibliothécaire jeunesse. Sans entrer dans le détail de l'animation, je vous ferais part de la sélection de livres que j'aurais lu dans ce cadre là avec des petits de 0 à 3 ans.

Ce mois-ci, j'ai commencé l'année avec un personnage bien connu, souvent effrayant mais de plus en plus présenté sous un jour plus sympathique : le loup !

 

Wolf by Arvin61r58

 

Nous, quand on sera grands

Jean Leroy et Matthieu Maudet

L'école des loisirs, 2015

 

Déjà chroniqué ici.

 

Bouh !

François Soutif

Kaléidoscope, 2013

 

 

Un loup pourchasse trois petits cochons sur le livre quand soudain BAM, il se cogne dans la reliure du livre. Impossible pour lui de passer à travers, les petits cochons vont se faire un malin plaisir de le narguer !

J'adore cet album sans texte drôlement intelligent. L'objet livre fait partie intégrante de l'histoire, c'est l'élément déclencheur. S'en suit alors, une série de gags des cochons pendant que le loup s'agace de son côté. Mais attention petits porcelets, il pourrait bien avoir plus d'un tour dans son sac !

 

Retrouvez les avis de Céline et Bouma.

 

Clic, crac... C'est le loup ?

Jean Maubille

Pastel, 2008

 

Un enfant avec son papa aperçoit une série de paires d'yeux dans le noir. À chaque fois, il craint que ce soit le loup jusqu'à ce que le papa allume la lumière pour révéler un autre animal.

Une histoire du genre coucou-caché où on découvre d'abord les yeux de l'animal par un trou dans la page, avant de le découvrir en entier en tournant la page. Une histoire toute en répétitions pour apaiser les peurs avant d'aller se coucher.

 

Bonjour !

Nathalie Dieterlé

L'élan vert, 2014

 

Un petit loup se réveille plein d'énergie et passe sa journée à dire bonjour à tout ce qu'il croise. Mais en fin de journée, il est épuisé par autant de gentillesse !

Un album tout simple qui montre le plaisir du bonjour matinal... et du bonne nuit signant le point final de la journée. C'est frais, dynamique et plein de gaieté !

 

Loup

Olivier Douzou

Rouergue,1995

 

Un album qui est sûrement devenu un classique. Au fil des pages, le loup apparait en enfilant non pas ses vêtements mais son nez, ses yeux, ses dents... et sa serviette, mais pour manger quoi ?

Un album qui reprend la construction de la comptine Promenons-nous dans les bois en version simplifié et adapté pour faire apparaître le loup progressivement. Mais tout est dans la fin qui surprend et amuse !

 

Manger un loup

Vincent Bourgeau et Cédric Ramadier

L'école des loisirs, 2014

 

Au début de de livre, un petit cochon se plaint que l'histoire soit toujours la même. Alors, cette fois, c'est lui qui mangera le loup. Il prépare tous les ingrédients mais quel dommage, il n'a pas de loup ! Enfin, le croit-il...

C'est vrai ça, pourquoi ce ne serait pas le cochon qui mange le loup. Avec humour, on comprend qu'il n'est pas toujours facile de changer l'ordre des choses !

 

 

Wolf by Arvin61r58

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 05:00

La mystérieuse bibliothécaire : une aventure de Mlle Charlotte

Dominique Demers et Tony Ross

Gallimard jeunesse, 2004

 

Mlle Charlotte arrive à Saint Anatole pour prendre le poste de bibliothécaire, vacant depuis trop longtemps. Malgré les réticences et râleries du maire Marcel Lénérvé sur l’intérêt de sa présence, Mlle Charlotte va prendre les choses à cœur et mettre un bon coup de frais dans la bibliothèque. Il ne reste plus qu'à trouver des lecteurs...

 

 

Je ne connaissais pas les aventures de Mlle Charlotte mais je me suis laissée tenter par cette lecture en cherchant un roman à lire avec Morgan, 4 ans. Cela faisait un moment que j'avais envie de m'essayer à des textes plus longs avec lui et ça a pas mal fonctionné.

Forcément l'histoire de bibliothécaire m'a attiré l’œil et j'ai été ravie de découvrir ce personnage haut en couleurs au caractère pétillant ! Il n'en existe pas deux comme Mlle Charlotte qui ne manque jamais de faire rire tout en étant très investie dans son travail.

C'était amusant de découvrir cette vision du métier un peu vieillotte où la bibliothécaire aime tellement lire qu'elle est aspirée dans les histoires pour les vivre de l'intérieur.

 

J'ai compris que les personnages des livres habitent dans un monde différent. On peut voyager dans un livre, mais il faut accepter de revenir.

 

C'est un roman frais et plein de bonne humeur que je vous recommande sans hésiter !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 05:00

Baptême de l'air

Bruno Gibert

Actes sud junior, 2016

 

Le héros de cette histoire s'apprête à vivre son baptême de l'air au côté de son oncle, pilote. À l'aéroclub, il monte dans le petit avion, sans crainte. Et c'est parti pour le décollage et les paysages qui se succèdent. Les lieux du quotidien prennent une autre dimension : sa maison, la piscine, les champs, le terrain de golf, la plage...

 

 

Dans un style assez graphique, Bruno Gibert nous emmène au dessus des champs, de la ville, de la forêt où on découvre ces paysages sous un angle nouveau. En dehors des textes d'introduction et de conclusion, seul une phrase nous précise le lieu au-dessus duquel on se trouve et nous invite à y chercher un élément : la balançoire dans le jardin, le vélo du papa, les éoliennes...

 

C'est un album au grand format qu'on prend plaisir à regarder pour voir toutes ces choses du quotidien différemment. Et puis, c'est amusant de se sentir comme le héros, un œil extérieur qui voit sans être vu !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 05:00

Papillote

Violaine Marlange

Éditions des éléphants, 2016

 

Ce doux album cartonné parle de la naissance et de l'enfant qui grandit. Tout commence avec deux personnages : un rond rouge et un rond bleu qui s'aiment et vont avoir un enfant... un rond violet. Celui-ci va apprendre beaucoup de choses avec le temps, jusqu'à son entrée à l'école puis sa place dans la société... Mais ça, c'est une autre histoire...

 

 

Dans un style graphique qui n'est pas sans rappeler le grand classique Petit-bleu et petit-jaune (on y fait d'ailleurs une petite référence), on voit l'évolution de ce personnage violet qui naît et grandit. L'emploi des couleurs est bien utilisé surtout pour la fin de l'histoire où ça prend tout son sens. Si on est majoritairement dans un environnement favorable, on n'oublie pas les moments moins drôles symbolisés ici par un cactus particulièrement piquant qui montre les difficultés de l'apprentissage.

Les illustrations sur fond blanc, sont très douces avec des personnages très texturisés par la peinture. Seul regret peut-être, ce sont les expressions des visages trop souvent figées sur un simple sourire et des yeux ronds qui ne disent plus grand chose.

 

C'est un bel album sur les premières années de la vie racontées avec tendresse.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 05:00

La semaine dernière, je vous parlais du roman Le Bon Gros Géant de Roald Dahl que j'avais beaucoup aimé. Après l'avoir lu, j'ai bien sûr été voir l'adaptation en film qui est sortie cet été.

 

 

Petit rappel de l'histoire : une petite fille, Sophie, se fait enlever dans un orphelinat par un géant qui la ramène chez lui. Elle découvre son univers et surtout la menace que représentent, non pas le Bon Gros Géant chez qui elle est, mais les autres qui eux sont mangeurs d'hommes...

 

J'ai plutôt bien aimé cette adaptation. On retrouve l'ambiance de Roald Dahl pleine d'humour, le scénario est assez fidèle au roman même si certains passages sont ajoutés, retirés ou modifiés. J'ai adoré la scène où Sophie et le géant déjeunent chez la Reine. C'est à mourir de rire et je l'ai trouvée très représentative du livre.

 

 

J'ai été moins convaincue par l'actrice Ruby Barnhill qui joue le rôle de Sophie. Elle est plus souvent agaçante qu'attachante alors que je n'avais pas du tout ce ressenti avec le roman. En revanche, Mark Rylance est parfait dans la peau de ce BGG drôle et émouvant.

 

Un petit regret sur la fin qui a été totalement modifiée même si l'idée reste la même. J'aimais le côté "trop gros" du roman et là, ça perdait de son humour.

 

Un film plutôt réussi qui ne manquera pas de vous faire rire, mais pas autant que le roman qui est extra !

Partager cet article

17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 05:00

Aujourd'hui, je vous propose une petite sélection spéciale parentalité ! Avec une histoire de papa, une histoire de maman et une histoire d'adoption.

 

penguin family by techwalkers

 

Super fiston

Christos et Sébastien Chebret

Des ronds dans l'O, 2015

 

Quand un petit garçon est en plein doute sur ces capacités, il doit pouvoir compter sur son papa comme dans cette histoire. La relation qui unit les deux héros de cet album est vraiment touchante et surtout la façon dont le papa va redonner confiance à son fils. Il saura lui montrer que chacun à des super-pouvoirs et peu importe ce que pense les autres.

Côté illustration, nous avons un père et un fils quasiment identiques sauf par la taille et des décors blancs aux ombres bleutées. L'accent est mis sur les deux personnages que l'on voit prendre conscience progressivement mais il ne faut pas oublier de jeter un œil au second plan qui vaut aussi le coup d’œil et qui a son message à passer.

 

Dans les jupes de maman

Carole Fives et Dorothée de Monfreid

Sarbacane, 2012

 

Voilà un album tout de rouge vêtu pour une maman moderne et son petit garçon qui aime tant se cacher dans ses jupes. Le titre ne sera pas s'en rappeler l'expression "être fourré dans les jupons de sa mère" et si il s'agit bien de cela avec ce petit garçon, le tout prend un tournant plus moderne. Ici la jupe est tantôt longue, tantôt courte selon les circonstances d'une maman bosseuse, fashion victime, en sortie, amoureuse... Bref une femme moderne ! Cela n'empêche pas à ce petit garçon de trouver sa place dans les jupes de sa maman et d'y faire sa petite vie avec humour et partage.
Un bel album qui a le mérite de ne pas limiter la femme à une maman tout en laissant toute la place qu'il faut à ce petit garçon qui a besoin de protection.

 

Un enfant parfait

Michaël Escoffier et Matthieu Maudet

L'école des loisirs, 2016

 

Monsieur et Madame Dupré sont prêts pour avoir un enfant. Ils se rendent donc au supermarché rencontré leur enfant parfait, juste le modèle qu'il voulait. Entre Baptiste et ses parents, tout se passe bien, jusqu'à ce jour où tout n'est plus si parfait pour Baptiste.

On retrouve l'humour parfait de Michaël Escoffier au texte et de Matthieu Maudet aux illustrations et c'est un régal. Critique de la société de consommation et surtout de l'empire du parent et de l'enfant parfait : désolé pour vous mais ni l'un ni l'autre n'existe, et c'est tant mieux !

 

Retrouvez l'avis de Céline.

 

penguin family by techwalkers

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 05:00

Mizu et Yoko : tout seul

Laurie Cohen et Marjorie Béal

Maison Eliza, 2016

 

Mizu est un petit pingouin persuadé de pouvoir faire les choses tout seul. Mais il va vite déchanter et se rendre compte que la solitude n'est pas toujours si facile à vivre...

 

 

Cet album est un des deux premiers de cette toute nouvelle maison d'édition et c'est plutôt prometteur.

J'ai eu un peu de mal avec la construction du récit qui ressemble à de petites scènettes sans que ce soit vraiment découpé ainsi. Du coup, la lecture manque un peu de fluidité mais on peut se rattraper en rythmant le texte facilement grâce aux prises de paroles du personnage.

En revanche, j'ai adoré les illustrations. Elles sont fraiches, la banquise aidant mais aussi le ton naturel et sans fioriture des couleurs. Et puis, ce petit pingouin est adorable.

En fait, contrairement à ce qu'on peut penser au premier abord, ce n'est pas forcément un livre pour les tout-petits. La construction du récit, le texte constitué uniquement des interventions des personnages et la grande complémentarité entre le texte et les illustrations en font presque une bande-dessinée pour les jeunes lecteurs. En tout cas, c'est comme ça que je l'ai lu.

 

Cet album raconte la rencontre entre Mizu et Yoko, on s'attend donc à une suite avec de nombreuses aventures pour le petit pingouin et l'ours blanc.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 05:00

Attends Miyuki

Roxane Marie Galliez et Seng Soun Ratanavanh

La martinière jeunesse, 2016

 

Miuyki aime se lever tôt pour profiter de chaque instant, et encore plus aujourd'hui, premier jour du printemps. Vite, elle réveille son grand-père pour qu'il voit les premières lueurs de l'aube et les derniers rayons de Lune, mais lui ne l'entend pas ainsi et aimerait profiter de la douceur de son oreiller. Il finit par la suivre jusqu'à une fleur encore close que Miyuki aimerait vite voir s'ouvrir. Pour l'aider, elle veut rapidement trouver de l'eau mais ce n'est pas si simple...

 

 

Ce grand album est une ode à la patience. Miyuki est une petite fille curieuse et toujours impatiente, si cela peut-être une qualité, il faut aussi savoir attendre pour laisser le temps à chaque instant de se vivre à son rythme. C'est ce qu'elle va devoir découvrir dans sa course folle pour trouver de l'eau pure le plus vite possible.

Avec son grand format, ses couleurs vives ou plus pastel, ses motifs, ce livre est un bel album qui raconte un beau conte. Dans un style très japonais, on reconnaît bien ici l'importance de la patience et de la douceur que prône cette culture. La sagesse du grand-père apaisant et la vitalité de la petite fille impatiente mettent parfaitement en exergue cette façon de vivre en laissant le temps au temps.

 

On plonge avec grand plaisir dans ce bel album au message apaisant...

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 05:00

Léon l'étron : un livre très marron en cacamaïeu

Killoffer

Thierry Magnier, 2016

 

Voilà deux semaines que nous passons nos soirées à refaire nos toilettes. Décollage de tapisserie à fleurs qu'on ne pouvait plus voir, ponçage de mur et le dépoussiérage de maison qui s'en suit, peinture : une, deux, trois couches, puis le nettoyage et les finitions tant bien que mal parce que tout ça c'est pas notre métier à nous !

 

Et puis vendredi dernier à 23 h, nous avions fini... enfin. Plus que le dernier détail, celui qui allait faire de nos toilettes un lieu unique : l'ampoule-boule-à-facette !

 

20160912_094321

 

C'est le lendemain qu'il est arrivé, sûrement attiré par la lumière. Léon, je ne le connaissais que de vue à l'époque où il était plus petit, je ne l'avais jamais regardé de près (que celui qui s'est déjà attardé dessus me jette la première pierre).

 

Mais samedi, il m'a raconté son histoire : les difficultés pour se faire aimer (sauf par les mouches), l'impossibilité de connaître le grand amour, la solitude permanente (sauf les mouches toujours fidèles), ses efforts dans le sport mais son odeur encore plus forte et puis son ultime solution pour mettre un terme à cette vie insipide : le suicide.

 

 

J'ai compris que c'est ce geste extrême qui l'a conduit jusqu'à chez nous. Alors on l'a accueilli, exposé dans ce lieu dont on est si fier depuis quelques jours. On a invité de la famille dimanche pour qu'il ait régulièrement de la visite, tous ont trouvé son histoire triste et touchante.

 

Depuis, on tourne les pages de sa vie à chacun de nos passages et maintenant qu'est-ce qu'on en rit !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -