Actualités

 

Le blog et ses blogueuses prennent le rythme de l'été. Retrouvez deux chroniques par semaine : le mardi et le jeudi. Pour suivre l'acutalité de la littérature jeunesse, c'est sur Facebook !

 

CONCOURS
du 1er au 31 juillet !

Affiche-page-001

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

Vous avez trouvé un de nos livres libérés, cette PAGE est pour vous !

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 05:00

Pitchou

Sara

Rue du monde, 2014

 

Bien souvent, les histoires de Sara sont tristes et sombres. Celle-ci n'échappe pas à la règle.

Tout commence quand un sac s'ouvre sur la plage laissant s'échapper un chiot blanc tacheté de noir. Lui qui ne connaît pas encore le monde se retrouve seul à errer parmi les dangers et les bonnes surprises...

 

 

Cet album était proposé dans un prix de littérature jeunesse auquel Morgan a participé avec sa classe de petite section. Quand nous avons vu l'album sur les tables du salon du livre qui a suivi, il l'a tout de suite voulu. Ça ne m'étonne pas, c'est le genre d'album inquiétant mais qui traduit très bien les angoisses des petits sur la solitude et l'abandon. Il se reconnaisse dans les peurs de ce chien qui est en plus un personnage très attachant.

Moi, ce qui me plait beaucoup dans l'univers de Sara, ce sont ses illustrations. Elles sont faites en papier déchiré avec peu de couleurs, souvent sombres. Elle parvient à créer un style reconnaissable avec des émotions malgré l'aspect moins précis que des dessins au crayon.

 

Finalement, passé l'impression austère de l'histoire, on s'attache bien vite à ce chiot et on est heureux de voir que son histoire puisse bien se terminer.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 05:00

Immaculée

Katelyn Detweiler

Robert Laffont, 2015

 

Comme tous les jours, Mina travaillait au restaurant quand elle a fait cette rencontre qui a changé sa vie. Quelques mots incongrus échangés avec cette vieille dame et la conversation prend une tournure si étrange que Mina préfère fuir, quitte à répondre trop vite. C'est ainsi que la jeune fille se découvre enceinte quelques mois plus tard alors qu'elle est encore vierge.

Première de la classe, un adorable petit ami, deux grandes amitiés, Mina va presque tout perdre en jouant la carte de la sincérité. Rares sont ceux qui la croient, nombreux vont être ceux à vouloir la bannir pour cette grossesse insensée...

 

 

Parfois en médiathèque, il y a des livres qu'on ne sait pas où mettre. Celui-là en a fait partie et c'est comme ça que je l'ai eu dans les mains pour déterminer si c'était plutôt un roman ado ou adulte.

L'histoire est donc celle d'une adolescente de 17 ans dont la vie va basculer brusquement quand elle va découvrir sa grossesse alors qu'elle n'a jamais eu de rapports sexuels. Mina, que ses détracteurs surnommeront la Vierge Mina, vit des évènements qui ne sont pas sans rappeler la religion chrétienne et la Vierge Marie. En effet, le parallèle est assez largement fait dans ce roman où la religion a une place importante : famille pratiquante au départ puis de nombreux avis sur le sujet aussi bien de religieux que de personnes croyantes qui considèreront Mina de la pire des façons.

Mais si la religion a sa place dans ce roman, c'est avant tout deux univers qui se mêle : celui de la réalité quotidienne de Mina et celui plus fantastique qui expliquerait cette grossesse.

Plus clairement, hormis le mystère qui règne autour de la façon dont Mina est tombée enceinte, toute une première partie du roman est orienté sur la vie très réaliste de cette jeune fille. Les symptômes, les tests de grossesse, l'acceptation de sa situation, les visites chez le médecin, les décisions à prendre rapidement, les annonces à faire avant que ce soit trop visible... Tout cela est vraiment ancré dans la réalité avec parfois des scènes clairement détaillées comme la visite chez la gynécologue.

C'est toute cette partie qui m'a un peu dérangée dans le roman car je l'ai parfois trouvé maladroite pour ne pas dire que ça pouvait sonner un peu rétrograde. Il y avait des décisions trop vite tranchées à mon goût notamment sur l'avortement. Cela nécessite d'avoir un lectorat assez mature pour faire la part des choses et ne pas voir une norme dans certains comportements.

 

Ce qui m'a plus convaincue dans cette histoire, c'est la vie de Mina qui passe d'adolescente à jeune femme, le combat qu'il faut mener pour favoriser la vérité de la situation (alors qu'un mensonge aurait rendu tout cela plus simple pour la jeune fille), la réaction des gens face à la différence et surtout l'importance des médias d'abord à un niveau très local puis de façon de plus en plus importante, mais toujours quoiqu'il en coûte !

J'ai aussi aimé les relations pas toujours simples que Mina noue avec ses proches qu'ils soient des amis ou de la famille. Cela montre bien toute la complexité humaine qu'une situation extrême peut engendrer.

 

Dans l'ensemble, c'était une lecture agréable et accrocheuse qui se destine principalement à des jeunes adultes. Il y a une ambiance "ado" dans cette histoire mais aussi beaucoup de sujets de réflexion sur la religion, la société et les médias qui nécessitent une certaine maturité pour les aborder avec un minimum de recul.

Je lirais très certainement le second tome de ce diptyque pour voir quelle direction prendra cette histoire et mon avis final dépendra sûrement de cela.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 05:00

Je veux un animal !

Géraldine Collet et Marie-Astrid Abesdris

Frimousse, 2016

 

Quel parent n'a pas été confronté à cette fameuse demande que tous les enfants font un jour ou l'autre. Et quel enfant n'a pas connu le refus catégorique de l'autorité parentale ?

C'est exactement la situation de cet album quand le jeune garçon demande à ses parents un animal : poisson, lapin, hamster, chinchilla... tout y passe ! Mais les parents ne sont pas au bout de leur surprise quand de petites bêtes vont s'inviter quoiqu'ils en disent !

 

 

Il est amusant cet album et parlera à bien du monde. J'ai noté la présence du chinchilla dans l'histoire car nous on en a deux, et on les voit peu dans les livres ! Mais l'animal qu'il faut retenir, il se révèle dans la chute de l'histoire et je vous laisserais le découvrir par vous-mêmes, de pas trop près j'espère !

Les illustrations ont un style assez particuliers avec des personnages, surtout le papa, aux formes humaines peu communes . Pas de décors, juste les personnages en aplats colorés et les animaux sur un fond blanc. Mais ça ne manque pas de couleurs avec cette famille multicolore qui se transforme au gré de ses émotions.

 

Un album doublement dans ce que peut-être le quotidien parental et animalier !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 05:00

La piscine

JuHyeon Lee

Kaléidoscope, 2016

 

Je l'ai tout de suite aimé cet album qui annonce dès la couverture une ambiance douce pleine d'imagination et avec la chaleur ambiante, quel meilleur jour pour vous en parler ?

 

 

En effet dans ce livre sans texte, un garçon se décide à plonger dans une piscine remplie de monde. Il y rencontre une jeune fille avec qui, sous l'eau, il va s'inventer un univers marin bien loin de la surface où l'on est trop à l'étroit.

C'est une belle histoire sur le pouvoir d'évasion qu'offre l'imaginaire. On peut aussi penser que ces enfants savent encore voir le meilleur de ce qui les entoure pendant que les adultes ne pensent qu'à patauger sans confort et avec mauvaise humeur.

Les illustrations disent beaucoup puisqu'il n'y a pas de texte mais sans fioritures. Le fond de la page est blanc mat, l'eau est bleue pastel et les véritables couleurs ne prennent vie que dans l'imaginaire sous-marin qui se révèle sous nos yeux.

 

Tout est doux et tout est beau dans cet album qui invite à regarder au bon endroit...

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 05:00

J'aime

Emmanuelle Bastien

L'agrume, 2015

 

Que ce soit les petits pois, les bulles de savon, le ciel la nuit ou la neige, dans cette histoire on aime !

 

 

Ce livre, c'est un petit album cartonné illustré simplement de couleurs et de trous qui en disent beaucoup. Les petits pois sont le vert qui ressort des trous dans la pages, les bulles de savon sont des cercles bleus plus gros...

J'ai eu un petit coup de cœur pour ce bel album tout en simplicité et en douceur. Il est très bien construit et il se termine par une touche de curiosité quand on suggère au lecteur de regarder par le tout petit trou de la dernière page.

 

Une belle découverte que j'ai hâte de tester avec les petits lecteurs de la médiathèque !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 05:00

I like Europe

Caroline Gillet et Amélie Fontaine

Actes sud junior, 2015

 

Caroline Gillet est partie à travers l'Europe pour son émission I like Europe sur France Inter. Elle a interviewé des jeunes à travers le continent sur des faits de société dans leur quotidien : le travail, la sexualité, la guerre, la religion... À ses côtés, Amélie Fontaine dessine leur voyage et les portraits de ses jeunes adultes européens.

 

 

Voilà un documentaire on ne peut plus ancré dans le réel. Les témoignages de ces jeunes font le livre et c'est passionnant de voir une part de leur vie avec ses similitudes et ses différences. De la Lettonie au Portugal, du Royaume-Uni à Chypre, ces discours peuvent nous surprendre, nous choquer, nous enthousiasmer, nous encourager. Car oui, quand on lit les propos d'Ewa, 28 ans, homosexuelle en Pologne, qui a dû subir la phobie de ses parents qui voulaient la guérir voire l'exorciser, il y a de quoi frémir. Le point commun entre tous ces jeunes, c'est de se battre pour leurs idées et leur personnalité, de chercher à faire évoluer leur société en dénonçant les conditions de travail, le racisme, les guerres présentes comme les conséquences de celles passées. J'ai trouvé que leur discours était finalement plutôt porteur d'espoir car si beaucoup de choses sont à améliorer en France comme dans chacun de ces pays, on distingue aussi ce qui est déjà accompli.

J'ai aussi aimé les courtes présentations des jeunes faites par eux-mêmes. Description physique et un objet qu'ils collectionnaient quand ils étaient enfants, c'est là que l'on voit que nous ne sommes pas si différents et que l'environnement joue pour beaucoup dans notre évolution. À nous de faire en sorte qu'il soit favorable pour les générations futures.

Les illustrations de Amélie Fontaine rythment les rencontres et le voyage des deux femmes. C'est un peu du quotidien de ces personnes et de ces pays qui nous parvient dans ces dessins rapides mais empreints de réalité.

 

Ce livre de témoignages plutôt à destination des adolescents et des jeunes adultes (et des moins jeunes) est une belle photographie de l'Europe des années 2010. Vous pouvez retrouvez l'ensemble des émissions de France Inter ICI. Il serait intéressant de refaire la même expérience dans quelques années pour voir les changements et je l'espère les améliorations...

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 05:00

Scritch scratch dip clapote !

Kitty Crowther

Pastel, 2002

 

La petite grenouille Jérôme a peur de la nuit. Aujourd'hui, il est particulièrement inquiet de l'étrange bruit qu'il entend. Après avoir été voir ses parents plusieurs fois sans être rassuré, c'est avec son papa qu'il va affronter sa peur et la vaincre !

 

 

Je ne m'attendais pas à autant de succès avec ce livre et Morgan (3,5 ans). J'ai bien vu dès la première lecture que les inquiétudes de cette petite grenouille lui parlaient, même s'il n'est pas spécialement terrifié par la nuit. Il s'est très vite reconnu dans le rituel du coucher et s'est pris de compassion pour Jérôme et ses peurs nocturnes. Le livre à peine terminé, il a fallu le relire, trois fois dans la même soirée et tous les soirs pendant quelques jours jusqu'à ce que je le rapporte à la bibliothèque.

Les illustrations alternent entre de petites vignettes pour les habitudes du soir et de plus grandes pour le reste de l'histoire. Le texte est écrit dessous dans le cadre blanc de l'image, ce qui évite que le noir des illustrations soit trop présent pour l'enfant.

J'aime bien le style de Kitty Crowther qui n'édulcore pas les images, elle ne craint pas d'effrayer ou d'inquiéter et c'est à mon avis ce qui percute si bien auprès des enfants car ça correspond à leur ressenti.

 

Voilà donc un album lu et approuvé par Morgan, j'espère qu'il aura autant de succès chez vous !

 

Retrouvez les avis de Bouma et Céline.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 05:00

Ma famille normale contre les zombies

Vincent Villeminot et Yann Autret

Nathan, 2015

 

 

 

Pris au hasard dans les rayons de ma médiathèque préférée, ce roman ado m'a tout de suite plu. Le titre d'abord, parce qu'il donne le ton ironique à souhait du livre. Le concept ensuite, de mêler roman "classique" (avec des lignes et des trucs écrits dessus) et roman graphique. En effet, les illustrations font partie du "texte" et sont très drôles.

L'histoire est simple, une famille tout ce qu'il y a de plus normale, quoique, se retrouve en vacances à Saint Malo, chez mamie galette et papi crêpe, dans la joie, la bonne humeur et les chansons paillardes. Malheureusement, les choses se gâtent quand un mystérieux virus rend les mouettes complètement folles et les gens complètement zombies...

 

J'adore l'humour au second degré, voir au dixième, les personnages hauts en couleur et la joyeuse insolence qui déborde de ce livre !

Petits bémols cependant, les nombreuses références littéraires et philosophiques peuvent perdre les lecteurs, surtout les ados qui n'ont jamais entendu parler de Bergson et autres obscurs poètes. Et puis la fin du roman est un peu rapide, les événements s’enchaînent très vite et on s'attend à d'autres péripéties, mais non. Néanmoins j'attends la suite avec impatience...


Ça pourrait aussi vous plaire :

  

 

Partager cet article

2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 05:00

 

 

 

 

 

Yéti

 

 

Taï-Marc Le Thanh et
Rébecca Dautremer

 

 

 

 

 

 

D'autres bons souvenirs

 


Partager cet article

1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 05:00

Partir en livre -ex Lire en short-, c'est la fête nationale du livre pour la jeunesse proposée par le Ministère de la Culture et de la Communication. L'idée est simple, du 20 au 31 juillet, chacun peut proposer des animations pour promouvoir le livre et la lecture pour enfants. Pour tout savoir, vous avez les informations et les évènements ICI.

 

Cette année, j'ai eu envie de proposer un petit évènement pour le blog. C'est pourquoi je lance aujourd'hui le concours Dessine ta couv' ! Le principe est simple, j'invite les enfants à réinventer la couverture d'un de leurs livres favoris. Soit on s'inspire de l'existante, soit on la revisite totalement, c'est totalement libre. Tout ce qu'il faut, c'est le titre du livre sur la couverture.

 

Affiche-page-001

 

Concours Dessine ta couv' en trois phrases

1. Dessine la couverture de ton livre jeunesse préféré à ta façon.

2. Envoie ton dessin (scan ou photo) par mail à
concours@litteraturejeunesse.fr
entre le 1er et le 31 juillet.

3. N'oublie pas le titre du livre sur la couverture, ton nom et ton prénom, ton âge et ton adresse dans le mail.

 

Trois gagnants seront désignés début août : un par vote familial et deux par tirage au sort. Les lots seront personnalisés en fonction de l'âge des gagnants (sans surprise, il y aura des livres !).

 

À vos crayons !!!

Partager cet article

Par Sophie - dans Concours
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -