Un petit monstre à New York

Publié le par Sophie

Un petit monstre à New York

Jean Leroy et Mélanie Roubineau

Milan, 2014

 

Ricky, une sorte de minuscule crocodile, s'est perdu en pleine ville. La foule le bouscule, l'écrase mais heureusement il va vite trouver refuge auprès du Grand Sam, un sans domicile, qui va l'aider à retrouver le chemin vers chez lui. Quelques temps plus tard, Ricky revient voir son ami Grand Sam en ville... et c'est beaucoup moins discret.

 

 

Cet album met à l'honneur l'amitié et la fidélité à travers la relation de Ricky et du Grand Sam. Avec ce dernier, l'auteur intègre aussi un petit message sur les sans domicile et l'ignorance que les gens leur accordent. Le dénouement sonne comme une gentille revanche "vous faisiez comme si nous n'étions pas là, maintenant ça va être difficile !".

Les illustrations sont très colorées à l'image de la couverture, qui n'est pas sans une petite référence cinématographique... Il y a une dominance de rose qui n'a rien d'un marqueur féminin ici. J'ai bien aimé les deux pages qui se lisent à la verticale et qui marquent deux événements majeurs de l'histoire. Elles ont exactement la même construction sauf que les personnages sont inversés : chamboulement dans l'histoire mais deux personnages mis sur un pied d'égalité avec ce rééquilibrage.

 

Voilà donc un bel album plein de vivacité et une belle leçon d'amitié.

 

Retrouvez l'avis de Liyah.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article