Sauvages

Publié le par Sophie

Sauvages

Nathalie Bernard

Thierry Magnier, 2018

 

Jonas vient d'avoir 16 ans et il ne lui reste plus que 60 jours avant de quitter le pensionnat du Bois Vert où il est arrivé à l'âge de 10 ans. Il a dû enfouir ses racines, ce qu'il est profondément pour convenir aux adultes qui voulait tuer l'indien en lui. Pendant six années, avec d'autres, ils ont subi les maltraitances pour ne plus être qu'un chiffre, numéro 5, bien éduqué. Encore 60 jours à tenir avant de retrouver la liberté, mais Jonas va être pousser dans ses retranchements et fera voler les principes qu'il s'infligeait pour sa survie.

 

 

Je ne connaissais pas du tout l'existence de ces pensionnats pour jeunes indiens qui avaient vocation à tuer l'indien dans l'enfant. Ils ont pourtant existé au Canada à partir de 1820 et le dernier a fermé en 1996. Les conditions étaient déplorables : manque de nourriture, éloignement des familles, interdiction de vivre sa culture d'origine, travail excessif, éducation médiocre, violence... Ces enfants n’avaient plus de nom mais un numéro pour les désigner. C'est cet univers violent et cruel que l'on découvre avec Jonas. Il semble avoir réussi à mettre un mur autour de lui pour cacher ce qu'il est vraiment et montrer uniquement ce qu'on attend à de lui. Mais des évènements vont venir défier les principes qu'il s'était forcé à tenir et il va largement outrepasser les règles du pensionnant au point de devoir s'enfuir. C'est alors une chasse à l'homme qui s'engage dans les forêts québécoises !

C'est un roman dur et violent avec des scènes parfois difficiles par l'horreur de leur situation. Malgré tout, c'est un roman vraiment intéressant pour découvrir la vie de ces enfants dans des pensionnats qui existaient il y a seulement une vingtaine d'années. On sait que la culture des Indiens d'Amérique a été largement malmenée, en voilà encore une preuve pleine d'inhumanité.

 

J'ai lu cette histoire lentement tant il y avait besoin de la digérer progressivement mais j'ai aimé partager ces moments avec Jonas, un personnage meurtri, fort et courageux qui sait redevenir lui-même quand ce qui l'entoure devient trop insoutenable.

 

Retrouvez l'avis de Céline.