Mentir aux étoiles

Publié le par Sophie

Mentir aux étoiles

Alexandre Chardin

Casterman, 2018

 

Léon n'est pas un enfant comme les autres mais cette rentrée en 6e, il veut la vivre avec autonomie et donc sans AVS (auxiliaire de vie scolaire). Ce ne sera pas facile pour ce jeune garçon plus sensible que les autres, rêveur et couvé par sa maman inquiète en permanence, de trouver sa place au collège et de résister aux enfants qui le harcèlent. Pourtant, il se trouve une alliée qui va l'aider à franchir ce cap, à grandir et à vivre avec ses différences.

 

 

Ce roman est particulièrement touchant. Il montre avec justesse la sensibilité de Léon et c'est un personnage à qui on s'attache très vite. Nous, lecteur (peut-être encore plus si on est adulte), on a envie de le protéger mais surtout on a envie qu'il puisse vivre sa scolarité plus facilement. Heureusement, il y a Salomé, cette jeune fille au caractère de feu, qui le poussera dans ses limites et l'aidera à se surpasser.

J'ai rencontré Alexandre Chardin sur un salon, et quand j'ai choisi ce livre il m'a dit qu'il y avait une surprise dedans. Une surprise que l'on peut comprendre dès les premières pages, au milieu du roman ou à la fin. J'ai compris au début mais ça ne m'a rien gâché à l'histoire et je crois même que j'ai savouré certains moments encore plus forts en le sachant.

 

Cette histoire montre bien la difficulté de s'intégrer à l'école avec ses différences mais je crois que plus encore, c'est une histoire qui montre le passage de l'enfance à l'adolescence. Comment s'affirmer, se détacher de ses parents, découvrir de nouveaux sentiments, devenir un soi plus autonome ? Autant de questions que traverse Léon avec courage et sensibilité !

Si vous avez encore besoin d'être convaincu, regardez cette belle couverture et ce superbe titre qui résume si bien la poésie de cette histoire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article