Inventer les couleurs

Publié le par Sophie

Inventer les couleurs

Gilles Paris et Aline Zalko

Gallimard jeunesse, 2019

 

Hyppolite vit seul avec son papa depuis que sa maman est partie avec le père de Gégé, son meilleur copain d'école. Tout n'est pas rose dans sa vie, entre le travail difficile à l'usine de son père et les bières qu'il boit un peu trop. Mais Hyppolite n'est pas le seul à avoir un quotidien difficile et il n'a pas l'intention de s'arrêter à ça car Hyppolite aime mettre des couleurs dans ses journées...

 

 

Ce roman illustré raconte l'enfance à hauteur des principaux concernés. Non, ce n'est pas une vie toute rose comme certains adultes veulent le faire croire. Oui, il y a des problèmes autour d'eux et oui, les enfants s'en rendent compte. Mais dans cette histoire, il y a Hyppolite, ce petit garçon qui regarde le monde comme il est, qui l'accepte comme il est et qui aime en faire ressortir quelques couleurs, celles qui sont un peu cachées par le rythme des journées mais qui sont bien là et qui ne demandent qu'à être vues. C'est donc un regard résolument positif que propose ce roman, un  regard qui sait voir les choses avec ce qu'elles ont de plus profond à transmettre.

 

 

Aline Zalko illustre ce roman d'une manière impressionnante. Comme Hyppolite, elle sait mettre de la couleur là où on ne l'attend pas. Ces couleurs vives donnent vie à chaque contour, chaque détail. Quand on regarde ces dessins, on sait tout simplement qu'elle a raison, c'est avec ces couleurs que la réalité doit être représentée.

 

Pour un beau concentré de couleurs, je vous propose donc de passer une journée dans le quotidien arc-en-ciel de Hyppolite !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article