Les déchaînés

Publié le par Sophie

Je tiens beaucoup à vous présenter ce titre de la collection Exprim' chez Sarbacane que j'ai terminé hier soir. Ce livre me semblait assez lointain de ce qui se fait habituellement dans la collection du fait de son côté historique mais finalement il ne l'est pas tant que ça !

 

Les déchaînés de Flo Jallier nous raconte l'histoire d'une famille entre 1871, quelques années après l'abolition de l'esclavage, et aujourd'hui. On commence en Martinique avec Thibault et Amélia. Le premier est le fils d'un grand propriétaire, la seconde est la fille de la domestique, ancienne esclave de la maison. Les deux enfants sont très proches malgré leurs différences de couleurs et de rang social. Leur histoire marquera leur famille pendant plusieurs générations et en particulier les trois que l'on suivra dans ce roman.

 

les déchainés

 

D'histoires d'amour contrariées à la recherche des origines, ce roman retrace les douleurs d'une famille marquée par l'Histoire. D'ailleurs, Camille, une des personnages que je vous laisse découvrir, le résume mieux que moi.

 

Si j'ai tenu à te transmettre tout de même les dernières traces de ce passé dont je t'invite par ailleurs à te défaire, c'est précisément pour que tu saches qu'en dépit des circonstances tragiques qui entourent notre lignée, tu es l'émanation d'un amour né il y a plus d'un siècle. Un amour immense, palpitant, solaire.

 

Ce roman est une véritable leçon sur la vie. C'est difficile pour moi d'expliquer ce qu'il y a de vraiment bien tellement tout est humain et vrai. J'ai commencé cette lecture en n'y voyant qu'une histoire fictionnelle mais quand le dernier personnage entre en scène, l'ensemble prend une tournure différente. Celle que vous découvrirez sous le nom de Marie-Jo donne une dimension très forte à cette lecture. Elle nous rappelle à quel point notre passé, et celui de notre famille, est important. Quelque soit les circonstances de nos vies, il ressurgit toujours et on ne peut jamais être soi-même en l'ignorant totalement. À nouveau, je laisse la parole aux personnages...

 

[...] je me suis rendu compte que nous étions tous les maillons, inconscients, d'une chaîne dont nous avions la possibilité de nous défaire, ou, au contraire, à partir de laquelle nous pouvions puiser de la force. Parce que, maman, cette chaîne peut être une entrave autant qu'un lien, dès lors qu'on connaît mieux les circonstances et les raisons de notre présence dans ce monde.

 

[...] On peut ensevelir de toutes les manières possibles son passé, il ressurgit d'une façon ou d'une autre [...] Et ce passé, il s'impose à nous de toutes les manières possibles de sorte qu'on puisse, ensuite, accéder à une autre étape. Grandir en quelque sorte. Pour – oserai-je ? – vivre pleinement le présent.

 

Vous l'aurez compris, j'ai aimé. J'espère que vous aurez envie de le découvrir...

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

la ballade de sean hopperdaddy est mortLorraine super-bolide

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delaplume 12/11/2013 12:28

J'ai également beaucoup aimée ce livre !! D'ailleurs voici ma chronique: http://blogjeblo.wordpress.com/2013/11/09/les-dechaines-flo-jallier/

Petite Plume 02/01/2012 00:43

Oh celui-là j'ai terriblement envie de le lire!! Il me tente énormément!!!

Sophie 02/01/2012 13:17



N'hésites pas, tu peux y aller les yeux fermer !



Stellabloggeuse 22/12/2011 13:54

Je vois que nous avons le même ressenti à propos de ce roman. Moi aussi j'ai beaucoup aimé, et en arrivant à Marie-Jo, lorsqu'elle essaie de tirer les leçons de tout cela avec sa mère, l'émotion
est montée, montée...C'est vraiment très beau, une magnifique réflexion sur la filiation, le métissage, le poids des origines. Pour moi c'est mon coup de coeur de l'année 2011 :)

Sophie 22/12/2011 14:07



C'est sûre que c'est une excellente lecture pour finir l'année en beauté !