Là où naissent les nuages

Publié le par Sophie

Amélia aime le confort de sa maison et particulièrement la proximité du frigo qu'elle dévalise régulièrement. Alors quand ses parents projettent de repartir en Mongolie pour une mission humanitaire, le "Pourquoi pas" qui sort de sa bouche l'emmène bien loin de sa réalité ! Et pourtant, c'est seule qu'elle va entamer ce voyage, source de grands changements et de questions inattendues.

 

 

J'ai déjà voyagé avec plaisir au Tibet et dans l'Arkansas ségrégationniste avec les romans d'Annelise Heurtier mais cette fois, ce roman qui m'a emmenée à Oulan-Bator ne m'a pas autant conquise.

 

J'ai aimé le personnage d'Amélia, une adolescente plutôt banale et son courage, malgré elle, de se lancer dans cette aventure. J'ai appris la vie des enfants mal-traités, abandonnés ou extrêmement pauvres du centre dans lequel elle se rend. J'ai apprécié imaginer les paysages montagneux de Mongolie parsemés de yourtes.

Mais il m'a manqué quelque chose pour me plonger totalement dans cette histoire, j'ai ressenti comme un goût d’inabouti. Et puis je n'ai pas compris la dernière partie qui remet en question la famille d'Amélia sans qu'on s'y attende. Cette intrigue aurait été intéressante à développer tout au long du roman, mais elle arrive subitement dans les dernières pages comme pour accentuer les remises en question déjà en cours d'Amélia.

 

Ce roman de Casterman n'est pas mauvais, j'ai passé un bon moment et il y a beaucoup à y puiser mais cette envie d'en dire trop ou au contraire pas assez, me laisse un peu déçue de l'ensemble.

 

Retrouvez les avis de Céline, LetterBee et Lael.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Commenter cet article