Pog, Pog, Pog...

Publié le par Sophie

Il y a un an et demi, j'avais reçu l'auteur Pog sur Radio Laser (les podcasts ici et ). Je vous ai déjà parlé de plusieurs de ses albums et en voici encore quelques-uns que je voulais vous faire découvrir.

 

Pourquoi la girafe a-t-elle un cou si long ?

Cee Cee Mia, Pog et Jorfe

Frimousse, 2016

 

 

En voilà une question qui pourrait bien être posée par un enfant ! On pourrait lui répondre : pour attraper les feuilles en haut des cimes ou pour observer la naissance des oiseaux. Mais la meilleure est sûrement celle qui est donné à la fin de cet album...

Une succession de suppositions nous amène à une réponse mignonne comme on les aime. On aimera aussi le style très géométrique des illustrations et ce format tout en hauteur si approprié au sujet.

 

Le port d'Anzali

Pog et Parastou Hagji

Frimousse, 2016

 

 

Chaque jour, Parviz part sur son petit bateau du port d'Anzali. Chaque soir, il rapporte dix poissons : une partie à vendre, une autre à échanger contre un repas et les derniers qu'ils donnent. Mais quand la  pêche ne donne plus et que Parviz continue à rapporter ses dix poissons, cela fait des envieux. Quel peut bien être son secret ?

Cet album évoque le thème de la pêche raisonnée avec d'un côté les pêcheurs acharnés qui finissent par ne plus trouver de poissons et de l'autre Parviz qui pêche beaucoup de poissons mais relâche ce qu'il n'a pas besoin de garder pour le jour même.

Je n'ai pas complètement accroché au style des illustrations mais j'ai trouvé que les couleurs correspondaient bien au paysage qu'on imagine au bord de la mer Caspienne. C'est chaleureux et marin à la fois et le fond du papier participe à donner une jolie texture.

 

Le saule rieur

Pog et Maureen Poignonec

Sarbacane, 2017

 

 

Un petit garçon pêche au bord d'un étang coloré par sa faune et sa flore. Mais un jour, sa ligne se coince dans les branches d'un saule qui, à sa grande surprise, se met à protester. Le petit garçon réalise alors que celui-ci a des yeux, un nez, une bouche et qu'en plus il porte des bottes pour ne pas prendre racine !

Cette histoire raconte la naissance d'une belle amitié entre l'enfant et le saule rieur qui sait prendre la vie avec joie et plaisir. Mais ce sont surtout les illustrations qui m'ont plu dans cet album qui met la nature au premier plan. Maureen Poignonec y met en scène de superbes couleurs qui offrent un spectacle magnifique.

Voilà un bel hommage rendu à la nature dans ce grand album.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article