La noirceur des couleurs

Publié le par Sophie

La noirceur des couleurs

Martín Blasco

L'école des loisirs, 2017

 

À Buenos Aires, cinq bébés sont enlevés dans leur berceau. En 1910, quelques années plus tard, une jeune femme réapparait chez ses parents : elle fait partie de ses cinq enfants. Elle ne se souvient de rien des années passées, c'est pourquoi ses parents décident de faire appel à Alejandro, un journaliste, pour percer ce mystère.

En parrallèle, les pages du journal de J.F. Andrew nous racontent les expériences qu'ils mènent sur des enfants pour tester les limites de l'humanité et tenter de la rendre meilleure.

Jusqu'où ce chercheur a-t-il été pour la science ?

 

 

J'aime les thrillers dont les pages se tournent toutes seules et où les surprises nous guident jusqu'à l'apothéose finale ! C'est dans ce genre de roman que nous sommes là. D'un côté, on suit  l'enquête d'Alejandro pour comprendre ce qu'on vécu les enfants enlevés. Ce mystère est d'autant plus fort que certains d'entre eux sont réapparus avec des comportements inhumains.

En alternance, on découvre progressivement, avant le journaliste, les expériences d'un scientifique à la morale plus que douteuse.

Les révélations qui se font des deux côtés sont prenantes et nous captivent tout au long du roman. Le dénouement est la hauteur de cette histoire qui réserve bien des surprises !

 

J'ai adoré ce thriller haletant qui nous entraine dans une histoire originale et très aboutie.

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article