Quelque chose de merveilleux

Publié le par Sophie

Quelque chose de merveilleux

Shin Sun-Jae et Émilie Vast

MeMo, 2019

 

Un petit chêne de Mongolie naît tout petit mais il peut devenir très grand. Entre ces deux moments, de nombreuses saisons s'enchainent dans un cycle répétitif que la nature et son instinct lui dictent. Les feuilles verdissent, les fleurs éclosent avant de tomber, le gland se camoufle dans la terre avant de naître à son tour... Les saisons de l'arbre s'enchainent et se ressemblent mais il n'est pas seul ! Dans ces branches, des écureuils se rencontrent et le cycle de la vie existe pour eux aussi !

 

 

Des histoires sur les saisons, il en existe beaucoup mais celle-ci a pour moi un petit plus. En effet sur la page de gauche, on suit notre arbre et les petites pousses à son pied au fil des saisons. Le texte est d'ailleurs sur cette page et se concentre quasi exclusivement sur le cycle de l'arbre. Pourtant sur la page de droite, c'est un écureuil, puis deux, puis... que l'on découvre. Cette famille s'épanouit elle aussi au fil des saisons dans les branches de l'arbre.

J'ai aimé ce parallèle presque uniquement en images entre le monde végétal et le monde animal. L'un comme l'autre dépend des saisons, du temps qu'il fait et comme la nature est bien faite chacun sait ce qu'il doit faire et quand !

 

 

Côté illustration, j'apprécie beaucoup le style graphique de Émilie Vast. J'aime les décors épurés, les contours propres des formes qui se répètent, la simplicité et la netteté du trait. C'est un vrai travail de plasticienne fait d'aplats de couleurs qui viennent donner le ton de chaque saison. Je trouve l'ensemble pur et très beau.

 

 

J'aime cet album en particulier pour les non-dits du texte qui laissent l'imagination de l'enfant faire son œuvre en suivant les animaux d'une page à l'autre, en les regardant évoluer. Pour moi, c'est un album sur les saisons avec une approche originale qui fait du bien sur ce sujet.

 

Retrouvez l'avis de Chloé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nathalie 24/04/2020 12:29

J'aime beaucoup ce que fait Emilie Vast !