Mon père des montagnes

Publié le par Sophie

Mon père des montagnes

Madeline Roth

Rouergue, 2019

 

Entre Lucas et son père, la communication n'est pas au beau fixe. Lucas ne sait pas trop quand ça a changé mais entre eux, le silence et l'incompréhension dominent. Quand la mère de Lucas annonce qu'ils vont devoir partir tous les deux en montagne pendant une semaine, Lucas s'interroge : que va-t-il pouvoir faire et raconter avec son père pendant tout ce temps ?

 

 

J'ai été très touchée par ce roman qui raconte avec sensibilité la relation entre cet adolescent et son père. Pas de violence ici, leur relation n'est pas mauvaise si on peut dire, elle est simplement inexistante, lointaine. Ce séjour à l'écart de tout peut être l'occasion de recréer du lien mais pour cela il faudra réussir à se parler.

Dans ce roman très court (quelques 70 pages), Madeline Roth parvient à nous plonger dans la subtilité de cette relation. Personne n'est vraiment responsable ou bien tout le monde l'est un peu, ce père et ce fils se sont simplement éloignés, égarés et il est très difficile pour eux de changer d'attitude, de se confier, de se dévoiler.

 

J'ai lu ce roman la larme à l'œil, on sent la tristesse, les regrets de Lucas, narrateur de la majeure partie du roman. Parfois, c'est la voix de son père qui prend la parole, largué par ce garçon qu'il ne reconnait plus, perdu dans ce qu'il doit dire ou faire.

L'émotion est au rendez-vous, la justesse dans le ton, la maladresse, l'envie de changer, la pudeur et au final l'amour entre un père et son fils, un fils et son père.

 

Retrouvez les avis de Isabelle et Pépita.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article