Ma maman est en Amérique,...

Publié le par Sophie

... elle a rencontré Buffalo Bill

 

C'est rare que je vous parle de bande-dessinée mais en voilà une très touchante.

 

Jean entre en CP sans angoisse particulière. Mais quand la maîtresse lui demande ce que font ses parents, il répond vite, anxieux de devoir en dire plus "JemappelleJeanmonpapaestpatronetmamamansecrétaire !". Tout au long de l'histoire, on se demande où est vraiment cette fameuse maman censée être en voyage. Jean aussi aimerait savoir pourquoi la gouvernante est à table avec eux et pas sa maman !

 

ma-maman.gif

 

C'est une histoire toute simple qui nous raconte la vie de ce petit garçon : un père très occupé, un petit frère, l'école, la vieille maîtresse, les copains de classe et les questions... Jean est un garçon comme les autres mais cette absence plane au-dessus de lui sans qu'il comprenne le silence ou le comportement des adultes !

 

Jean Regnaud et l'illustrateur Émile Bravo aborde ici un thème difficile (l'absence d'un proche) avec toute la candeur de l'enfance.

 

Les illustrations dans un style très arrondies sont douces et colorées. Elles complètent ou précisent le texte voire le poursuivent. La mise en page des cases est variée selon la situation : des pleines pages avec une ou plusieurs actions, des séries de cases. Comme l'histoire nous est racontée par Jean, la plupart du texte n'est pas dans une bulle ! Voilà donc un livre entre la bande-dessinée et le livre illustré !

 

Reste une question majeure : le public. Si les illustrations sont plutôt destinées à des enfants, la façon de traiter le sujet s'adresse à des plus grands. Enfants et adultes prendront plaisir avec cette histoire, inspirée de l'enfance de Jean Regnaud, publiée chez Gallimard.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lelf 29/09/2010 10:20


Une très belle BD, effectivement très touchante. J'adore ce genre d'histoire, traité de façon assez poétique dans le scénario et le dessin à la fois. :)


Sophie 29/09/2010 12:00



Oui je suis d'accord, c'est une histoire pleine de tendresse.