La croûte

Publié le par Sophie

La croûte

Charlotte Moundlic et Olivier Tallec

Flammarion, 2009

 

Cet album raconte le deuil d'un petit garçon. Il vient de perdre sa maman, il lui en veut d'être partie mais il pense aussi à son papa, il va falloir s'en occuper. Il sait qu'elle ne reviendra pas, qu'elle est morte et que c'est pour toujours, alors il essaie de garder tout ce qu'il peut d'elle : son parfum dans la pièce, sa voix dans sa tête...

 

 

À moins d'avoir un cœur bien dur comme il faut, on ne peut qu'être touché par cet album écrit par Charlotte Moundlic. Je trouve qu'il explique particulièrement bien le deuil pour les enfants. On ne cherche pas à imager ou à expliquer quoique ce soit, au contraire, on est dans le vrai. L'enfant à conscience du côté irréversible de la mort de sa maman mais aussi de la peine de ses proches. Face à cette histoire, on comprend qu'il est inutile de vouloir être plus fort qu'on ne l'est dans ces situations mais il faut plutôt parler avec les enfants de ce qu'on ressent aussi, pour partager sa tristesse.

Ce livre raconte bien l'évolution du deuil avec cette envie de tout garder de la personne perdue et de réaliser petit à petit que le temps fait son œuvre et que la douleur s’apaise sans qu'on oublie pour autant.

Les illustrations de Olivier Tallec sont colorées avec une dominante de rouge : le rouge de la passion, de la colère... Une couleur qui donne beaucoup de force aux images. La représentation de cet enfant est aussi très réussie. On voit ses différentes émotions, parfois la fierté de prendre soin des adultes, parfois la difficulté de conserver ce qu'il sent encore de sa maman et puis l’apitoiement, la tristesse quand l'absence prend le dessus.

 

Je voulais terminer avec le titre de cet album La croûte. Avant d'avoir lu le livre, je savais de quoi il parlait mais je me demandais ce que cachait le titre. C'est en fait une sorte de métaphore. L'enfant se blesse au cours de l'histoire et il gratte sa plaie qui lui rappelle les mots de sa maman, jusqu'au jour où il réalise qu'elle s'est refermée et qu'il n'y a plus qu'une petite marque. Une jolie métaphore pour expliquer le travail de deuil aux petits avec cette croûte qu'ils ont tous connue.

 

Le sujet de la mort est toujours très délicat à aborder avec les enfants et les livres se contentent bien souvent des décès de personnes âgés, mais parfois c'est un parent voire un enfant qui meure et il est bon que ces histoires existent pour aider à en parler plus simplement.

 

Retrouvez les avis de Bouma, Carole et Gabriel.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Commenter cet article

Nathalie 18/09/2014 11:40

Bonjour, je suis tout à fait d'accord, il est très bien fait cet album ! Il explique très bien les choses et les illustrations sont "fortes". Je l'ai lu il y a assez longtemps (2009/2010 ?) mais je m'en souviens.

Les albums de Lucie 18/09/2014 08:19

Et je sais que cette croûte peut apparaître à n'importe quel âge, à nous ne la laisser se refermer...