Je serai cet humain qui aime...

Publié le par Sophie

Je serai cet humain qui aime et qui navigue

Franck Prévot et Stéphane Girel

HongFei, 2016

 

Le garçon de cette histoire a passé tous ses étés chez son grand-père au bord de la mer. Marin nostalgique, il lui a appris la pêche et ensemble, ils ont arpenté les plages. Pourtant, jamais le garçon n'avait trouvé une telle merveille : un coquillage. Un coquillage qui raconte un poème que seul le garçon semble comprendre :

Tanni kosseb yasa kana dija sebar.

C'est ainsi qu'il commence...

 

 

Ce magnifique album vous envoûtera par la douceur de son chant et la beauté de ses illustrations. Le poème évoqué dans ce livre est une création de l'auteur que le personnage va traduire de différentes manières. En s'inspirant de différents poètes, comme Baudelaire ou Apollinaire, à qui il emprunte les mots et en partageant la vie de son grand-père, le garçon donnera ces propres mots au poème. Le lecteur est d'ailleurs invité à en faire autant et à inventer sa propre traduction.

Les illustrations m'ont particulièrement conquises avec leurs tons lumineux. Le grand format et le beau papier du livre nous plongent dans toute cette poésie de mots et d'images. C'est vraiment un très bel album.

 

 

Entre transmission et poésie, on apprécie le voyage marin offert par cet album.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

 

Commenter cet article