Les amours d'un fantôme en temps de guerre

Publié le par Sophie

Les amours d'un fantôme en temps de guerre

Nicolas de Crécy

Albin Michel, 2018

 

Le narrateur et personnage de ce roman à la particularité d'être un jeune fantôme... et c'est dans son univers, pas si différent du nôtre, qu'il va nous emmener. Le roman commence quand ses parents ont disparu. Terrifié par la solitude et leur perte, le jeune fantôme ne sait plus quoi faire jusqu'à l'arrivée de Boris, un cousin de sa mère, qui vient le chercher. Ensemble, il trouve refuge dans un endroit caché avant que Boris ne le confie à une jeune fantôme, Lili. Ensemble, ils vont comprendre que leur monde est en guerre, assailli par des Fantômes Acides qui veulent prendre le pouvoir et supprimer tous ceux qu'ils estiment inférieurs...

 

 

J'ai beaucoup apprécié ce roman plein d'originalité. Mettre en scène les fantômes en leur donnant cette apparence simple du drap blanc tout en les plongeant dans un monde en guerre, je trouve que cela confronte un monde enfantin avec un monde d'adulte de façon percutante. Ensuite, les références à l'Histoire humaine son très présentes. Les Fantômes Acides rappellent fortement le nazisme, une résistance organisée se crée pour lutter contre eux, tout cela rappelle fortement la seconde guerre mondiale. Et enfin, ce roman est illustré. La part texte/image est d'ailleurs assez égalitaire, il ne s'agit pas simplement d'agrémenter le texte mais bien de mettre en image l'univers des fantômes avec des images dignes de petits tableaux en pleine page et colorées.

Comme je le disais ce roman est donc très original dans sa forme et son histoire. J'ai beaucoup aimé me plonger dans ce livre et découvrir l’évolution de ce petit fantôme que l'on voit grandir et s'affirmer dans ce monde cruel.

 

Ce livre a reçu le Prix Vendredi 2018, prix récompensant un roman pour adolescent. Même si ce roman n'est pas, pour moi, représentatif de la littérature pour adolescents, il n'en demeure pas moins un ouvrage de qualité qu'il ne faut pas rater.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article