Mon père est américain

Publié le par Sophie

Mon père est américain

Fred Paronuzzi

Thierry Magnier, 2012

 

Léo ne sait rien de son père hormis un prénom, Ben, et qu'il est américain. Un jour, il apprend que sa mère entretient en secret des liens avec lui. Il découvre que son père est en prison et condamné à la peine de mort. Léo décide de commencer une correspondance avec lui.

 

 

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce roman n'est pas tout à fait un roman épistolaire. En effet, on ne lira jamais les lettres de Léo mais la narration à la 3e personne nous laissera entendre sa vie d'adolescent et ce qu'il souhaite partager avec lui. En revanche, nous lirons les réponses de Ben sous forme de lettres.

C'est un roman très intéressant car il aborde deux sujets forts. D'un côté, il y a la rencontre d'un fils avec son père, par mots interposés avec tout ce que ça suppose d'émotions, de frustration, d'attente entre deux courriers. On imagine que rencontrer son père quand on est adolescent est déjà très intense mais le faire par écrit revêt encore une autre force. De l'autre côté, il y a ce sujet fort de la peine de mort. On découvrira le crime de Ben et ses circonstances qui ont entrainé ce jugement. On peut donc chacun se poser les questions autour de cette peine encore d'actualité dans certains pays. Cela rajoute bien sûr à la force de cette correspondance qu'on sait dès le départ vouée à se terminer.

 

Ce roman m'a captivé pour son approche de ces deux sujets qui s'entremêlent en plein cœur d'une adolescence.

 

Retrouvez l'avis de Alice.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article