Sentimento

Publié le par Sophie

Voilà un moment que j'entendais du bien de ce bel album (la couverture suffit à pouvoir le dire) et que je voulais le découvrir. C'est chose faite et c'est une histoire triste et intense que l'on y découvre.

 

sentimento.gif

 

Monsieur Stein fabrique des marionnettes qui prennent vie par magie. Très seul, il cherche à se créer l'ami idéal quand lui vient l'idée de faire une marionnette à son image qui vivra et pensera. Il se met à l'ouvrage et après de longues heures de travail, il s'écroule de fatigue. Il  laisse la marionnette de côté, pensant la reprendre le lendemain, mais celle-ci s'éveille pendant la nuit ! Trop tôt, bien trop tôt, elle n'est pas finie et c'est un monstre inachevé que découvre Monsieur Stein à son réveil. Dégoûté par cette chose, il la rejette et l'abandonne.

Sans nom, le pantin décide de s'appeller Sentimento (premier mot qu'il entend dehors). Il cherche à entrer en contact avec les gens mais ceux-ci sont effrayés et s'enfuient. Enfin, il rencontre Selma, une petite fille qui va changer sa vie et lui faire retrouver un peu de bonheur. Trop peu de temps, malheureusement !

 

Carl Norac nous livre ici une histoire mélancolique qui invite à ne pas se fier uniquement aux apparences. Malgré un aspect rebutant, on peut cacher un grand cœur. Le destin de Sentimento est tragique mais pourtant il reste un peu d'espoir quand Selma récupère un petit bout de lui qu'elle continuera à faire vivre à ses côtés.

 

Ce grand album, publié chez Bilboquet, est illustré par Rébecca Dautremer avec des images aux tons chauds et froids mélangés. Les angles de vue particuliers qu'a choisit de prendre l'illustratrice donne l'impression que le lecteur observe ce personnage, entre Frankestein et Pinnochio, en se cachant lui aussi. Le lecteur est donc plongé dans l'histoire ce qui rend cet album encore plus prenant. Pour ce qui est du style des images, pas besoin de vous dire qu'encore une fois, c'est magnifique !

 

Un petit clin d'œil est fait à l'album Jésus Betz (vous l'avez vu ?) de François Roca et Fred Bernard (dont j'ai aussi entendu beaucoup de bien) comme pour lier ces histoires entre elles. Du coup, j'en parlerais sûrement ici dans quelque temps.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

tête en 'lairl'amoureuxkerity-dautremer.jpg

Commenter cet article

lael 03/08/2011 17:32


Tiens!! je ne connaissais pas du tout cet album de Rebecca Dautremer! Il m'a l'air superbe!


Sophie 04/08/2011 13:03



Je te le conseille si tu aimes les histoires tristes.