Des astres

Publié le par Sophie

Des astres

Séverine Vidal

Sarbacane, 2019

 

Trois femmes, trois générations, deux relations : celle toxique d'une mère avec sa fille, celle salvatrice d'une mère avec sa fille.

D'un côté, il y a Pénélope : cette jeune femme mal aimée par sa mère qui reste pourtant trop proche pour pouvoir s'en détacher et se construire. Une femme qui ne trouvera jamais sa place.

De l'autre, il y Romane : une jeune fille abandonnée à la naissance par sa mère biologique qui n'a jamais pensé pouvoir l'élever. Une jeune fille forte et aimée par ses parents adoptifs mais qui grandit avec le manque de quelqu'un.

Deux histoires qui montrent comment les mères peuvent parfois détruire, parfois sauver.

 

 

Ce roman alterne entre le récit de Pénélope et celui de Romane. Deux époques, deux temps, deux vies pourtant unies à jamais par les liens du sang. Avec l'histoire de Pénélope, on comprend la relation si difficile qui la lie à sa propre mère dominatrice et humiliante qui a toujours voulu la garder rien que pour elle et qui l'a détruite petit à petit. Avec l'histoire de Romane, on découvre comment un choix radical a pu la sauver d'une grand-mère qui aurait probablement reproduit un schéma destructeur.

 

J'ai aimé la façon dont est construit ce roman avec l'alternance des deux personnages et les repères temporels qui sont sans cesse brouillés. C'est un récit très fort qui montre toutes la difficulté des relations mère/fille avec ici des cas extrêmes qui vont de la destruction profonde de l'identité au sauvetage par abandon.

Un mot sur ce titre si bien trouvé : des astres, symbole d'espoir et d'avenir qui sonne aussi comme désastre dans une relation toxique et insidieuse.

 

Un roman fort et puissant qui bouleverse et ne laisse pas indifférent.

 

Retrouvez l'avis de Céline.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article