Mortel smartphone

Publié le par Sophie

Mortel smartphone

Didier Daeninckx

Oskar, 2015

 

Vous êtes vous déjà demandé comment on fabriquait un smartphone ? Cherald va vous le raconter. D'abord son enlèvement au Congo puis l'enfer des mines de coltan...

 

 

Si on connait bien les effets potentiels des téléphones portables sur le cerveau, on ignore souvent tout de ce qui se joue avant même qu'ils arrivent dans nos mains. Le coltan est un minerai utilisé dans la fabrication des smartphones. L'auteur explique plus précisément de quoi il s'agit dans une interview à la suite du roman mais vous pouvez aussi simplement faire un tour ICI pour vous faire une idée. Dans ce roman, vous verrez qu'on y parle du Congo car c'est l'un des endroits sur Terre où on trouve ce minerai. Et si vous avez lu le court résumé que je vous ai fait de cette histoire, vous aurez sûrement compris que son exploitation ne se fait pas de la façon la plus saine : guerre, enlèvements, travail des enfants, esclavage...

Ce livre a le mérite de donner un éclairage sur un phénomène peu connu et qui pourtant nous concerne tous puisqu'on le cautionne indirectement. Ce roman de la colère a de quoi mettre en colère car il avertit et c'est vraiment très bien pour devenir un lecteur et surtout un consommateur averti. Mais comme moi, une fois la dernière page tournée, vous aurez peut-être la naïveté de courir sur votre ordinateur, tablette ou smartphone (tous contiennent du coltan) pour vous renseigner, déterminé à trouver une marque qui ne participe pas à cette horreur. Désolée de vous le dire mais il faudra vous contenter - ou presque - d’être averti du phénomène sauf si vous avez comme projet de partir vivre dans une grotte. Voilà un article sur quelqu'un qui a aussi eu le droit à sa prise de conscience ICI.

 

Du coup, ça sert à quoi de se faire mal avec ce livre ? À savoir déjà car si ce n'est pas facile d'agir en sachant, c'est impossible en ignorant. Et si, moi la première, nous ne sommes pas prêts à nous couper de la technologie, nous pouvons peut-être consommer un peu plus responsable. Non le tiroir rempli de vieux portables chez vous (vous savez, ceux au cas où) ne sert pas à grand chose alors que ce fameux minerai, lui, se recycle (mais pas dans votre tiroir) comme l'indique l'article précédemment cité. Et puis peut-être qu'emmener un portable jusqu'à ces dernières lueurs de vie n'est pas une mauvaise idée, en souvenir du bon vieux temps où il était notre ami le plus fidèle...

 

Je me suis quelque peu éloignée du livre mais après tout c'est fait aussi pour réfléchir la littérature jeunesse, et si un livre incite à quelques recherches complémentaires, c'est que c'est un bon livre, non ?

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Commenter cet article

colorandbook 05/06/2016 00:43

Oh il a l'air sympa et il a l'air de faire réfléchir ce livre