Taupe & Mulot

Publié le par Sophie

Taupe & Mulot : les beaux jours
Taupe & Mulot : la tarte aux lombrics

Henri Meunier et Benjamin Chaud

Hélium, 2019

 

Taupe et Mulot sont deux amis. Ils portent bien leur nom puisqu'il s'agit d'une taupe et d'un mulot, humanisés certes mais qui vivent dans leur milieu naturel, très humainement aménagé.

Dans le premier tome, ils expérimentent la peinture artistique et Taupe rencontre l'amour. Dans le second, c'est la séparation et ils s'essayent à la cuisine.

 

 

On a totalement adhéré à cette série de petits romans avec Morgan (7 ans). Déjà, moi, j'étais très attirée par l'objet. Les couvertures sont superbes avec un papier cartonné, épais avec des nervures, le format est légèrement en hauteur et le rendu est mat : ça fait drôlement envie tellement c'est beau.

Comme je le disais, les illustrations de Benjamin Chaud sont très belles sur la couverture mais pas que ! Elles occupent une place très importante dans le livre et avec ce papier de qualité aussi à l'intérieur, ça met parfaitement en valeur les couleurs.

Parlons un peu de l'histoire. Il y en a trois dans chaque livre qui peuvent assez bien se lire indépendamment (les deux livres comme les histoires de chacun) même si il y a des liens entre elles évidemment. On assiste dans chacune à des épisodes de l'amitié de Taupe et Mulot (grandes discussions, activités diverses, grands évènements). Cette amitié est pour le moins extravagante, surtout qu'elle est faite de quiproquos liés à la malvoyance bien connue de Taupe. C'est le fil rouge de ces histoires : comment la myopie de Taupe va-t-elle encore nous faire rire ?

 

 

Le texte a un style assez soutenu mais en même temps agréable à lire et accessible. On y croise des mots de vocabulaire ou des expressions moins connus des jeunes lecteurs : fourbe, mauvais bougre, quel toupet, modestie, cœur d'artichaut... Cela donne toute l'ambiance du récit et si les enfants ne comprennent pas tout, pas d'inquiétude : soit ils demanderont, soit une petite graine sera semée pour les éclairer plus tard quand ils reverront ces mots ailleurs.

 

 

Ce style soutenu est compensé par des illustrations très présentes. Dans ces romans, il y a une véritable complémentarité texte/image et c'est un régal ! Entre ce que dit le texte souvent lié au point de vue de la taupe et la réalité que montre l'illustration, il y a parfois un décalage plus ou moins subtil qui fait que ce livre peut être lu et relu pour qu'on y découvre toujours de nouveaux détails loufoques et amusants. Ici, la dernière scène du premier tome à provoquer un fou rire grâce à ce décalage texte/image et à l'humour qui en ressort.

 

Si vous cherchez des romans qui sortent du lot sans être sérieux et lassant, qui font rire et qui sont beaux, alors n'hésitez pas cette série est parfaite !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article