Le lien du faucon

Publié le par Sophie

Le lien du faucon

Delphine Laurent

Oskar, 2017

 

Mélissandre veut devenir maître fauconnier mais pour cela elle doit trouver quelqu'un pour la former. Elle espère pouvoir faire ses preuves le temps de son stage à la Volerie des Rapaces du château de Kratzberg, malheureusement à part les petites tâches de nettoyage, on ne lui laisse guère la chance de montrer ce qu'elle vaut.

Une nuit où elle prend soin du plus vieil animal de la volerie, une fauconne du nom de Gemma, plus vieille que le parc lui-même, elle découvre un journal de dressage écrit trois siècles plus tôt. Rapidement, des faits étranges se produisent et Mélissandre se retrouve face à face avec Louis, l'auteur du carnet, comme si le temps entre eux n'existait plus !

 

 

Je me suis lancée avec plaisir dans cette lecture pour la bonne raison que j'ai tout de suite reconnue la volerie alsacienne dont il est question même si l'autrice a changé les noms. Nous avons passé nos vacances d'été à quelques kilomètres et le spectacle de la Volerie des Aigles au château de Kintzheim était sûrement le plus beau et impressionnant que nous avons eu l'occasion de voir dans ce genre. C'était donc un plaisir de revoir ce décor dans les premières pages du roman. Je me suis aussi rapidement attaché au personnage de Mélissandre que l'on sent déterminée pour sa passion et volontaire.

En revanche, je n'ai pas eu le plaisir d’accrocher à l'histoire d'amour qui va s'en suivre de sa rencontre avec Louis. Trop rapide au début, je ne me suis pas du tout projetée dans leur relation, pourtant j'aime les histoires d'amour impossible !

 

Finalement je n'ai pas adhéré à la partie sentimentale qui ne m'a pas touchée au cœur, en revanche cette lecture m'a plu pour tout ce qui tourne autour de la volerie et aussi pour le troisième personnage dont on s’interroge sur son rôle dans l'histoire pendant un moment.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article