Les petites reines

Publié le par Sophie

Les petites reines

Clémentine Beauvais

Sarbacane, 2015

 

Cette année encore, Mireille se retrouve sur le podium du prix des Boudins mais destituée de la première place ! Forte de son expérience, elle va soutenir Hakima et Astrid dans cette triste nomination que rien ne semble pouvoir empêcher. C'est ainsi que va naître l'amitié de ces trois jeunes filles qui vont se découvrir un autre point commun que leur physique de soi-disant boudin. Paris et la fête nationale, chacune a un intérêt de s'y rendre et ensemble, elles vont enfourcher leur vélo pour rallier Bourg-en-Bresse à la capitale !

 

 

Encore une fois, Clémentine Beauvais s'attaque à un sujet de société fort mais cette fois il n'est que l'amorce d'un roman frais et drôle qui ne manque pas de sérieux. Le harcèlement scolaire, la paternité, l'armée, le handicap, (Indochine), tous ont leur place dans ce roman sans qu'aucun ne prédomine vraiment sur les autres. En effet, ce qui ressort de ce livre, c'est simplement cette bande de fille déterminée à atteindre leurs objectifs quelque soit la route à parcourir.

J'ai adoré le personnage de Mireille, sensible à l'intérieur mais un peu bourrue en apparence. Elle n'est pas toujours tendre mais les autres ne le sont pas pour elle non plus. J'ai aimé son caractère franc, percutant, décapant et son ton incisif.

Le meilleur dans ce livre, c'est bien sûr ce road-trip à vélo (et en fauteuil roulant) parsemé de ventes de boudins, que vont vivre les personnages. Une aventure bien loin de tous ce qu'elles avaient pu imaginer et qui vont les faire vivre une expérience comme seule Clémentine Beauvais pouvait en avoir l'idée !

 

Finalement, la couverture avec sa pluie de boudins roses résument assez bien le côté féminin (mais pas girly), détonnant et pas commun de cette histoire qui m'a embarquée du début à la dernière page.

 

Retrouvez l'avis de Céline.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article